Diesel & environnement : les camions plus tricheurs que les autos?

 (Photographie d'illustration)

Les camions équipés du dispositif AdBlue rejettent moins de que les voitures Diesel. Une parade pour le contourner entraîne d'importants rejets polluants.

 

La chasse aux émissions polluantes ne fait qu'augmenter en intensité. Avec les affaires de logiciels cachés lors des tests antipollution automobiles, la suspicion pousse les divers organismes de contrôles à traquer les tentatives de fraudes autour d'une seule et même cause : la santé publique.

Une récente enquête de la revue scientifique américaine « Nature », pilotée par l'ICCT (International Council on Clean Transportation) celle qui a mis à jour le scandale VW, annonce que 38.000 décès dans le monde - en 2015* - sont liés au dépassement des normes de NOx des véhicules Diesel. Un quart des véhicules légers et un tiers des poids-lourds sont concernés. On parle de 13,2 millions de tonnes de rejetés en condition réelles. Bien loin des 8,6 millions estimés selon les mesures effectuées en laboratoire.


Des camions plus "propres" sur le papier... 

En Europe, les véhicules légers ont davantage d'impact sur les décès que les camions. Deux raisons à cela : un parc très diésélisé et des tests d'homologation datés. Une tendance qui s'inverse dans le reste du monde (USA, Chine, Inde...).

Pourtant, les normes des poids-lourds sont plus sévères. Ils parviennent à rejeter deux fois moins d'oxyde d'azote que nos voitures grâce à l'AdBlue un additif qui transforme en bonne partie les NOx en vapeur d'eau et nitrogène, sans danger sur la santé.

Cependant, la technologie est coûteuse (environ 1000€ par an et par camion) et n'incite pas les sociétés de transports routiers à l'utiliser. D'autant qu'elle réduit les performances des camions. Dès lors que le réservoir est vide, ils se mettent en défaut. En janvier 2017, la chaîne de télévision allemande ZDF a assuré que 20% des poids-lourds provenant d'Europe de l'Est et qui circulent en Allemagne étaient équipés d'un logiciel de triche pour contourner la bride. Une enquête de France Inter, révélée le 13 mai, indique que ces modules vendus une centaine d'euros seraient également largement utilisés en France, sans préciser de chiffres pour autant.

Plus du double des effets liés à l'affaire VW 

D'après France Inter, "le ministère des Transports français a déjà été interpellé par la presse professionnelle du secteur", sans qu'il n'y est de réaction pour autant. Des députés ont alerté la répression des fraudes (DGGCRF) et fait le vœu auprès de la commission européenne d'interdire la vente de ses dispositifs. En vain... 

Les autorités françaises concentrent leurs contrôles sur les temps de conduite. Selon le site du magazine Les Routiers "certaines brigades de gendarmerie intervenant sur autoroute commencent à s'intéresser particulièrement à la détection de ces systèmes de triche aux normes antipollution, mais elles ne sont pas très nombreuses", faute d'appareil adapté pour contrôler l'infraction. "Le constat de l'infraction ne peut être réalisé par un concessionnaire disposant d'une valise de détection informatique". Un équipement qui selon la même source rejoindrait petit à petit les brigades. Une vingtaine de mallettes seraient en circulation...

Selon des experts, le dommage environnemental causés par ces logiciels de triche serait de 14.000 tonnes d'oxyde d'azote par an. "C'est plus du double des effets liés à la tromperie attribuée à Volkswagen avec ses moteurs manipulés !" conclut le magazine Les Routiers. | Sources : Lesroutiers.com | France Inter | Le Monde

⭐️derniers chiffres que les auteurs ont pu obtenir

La rédaction Doc Jean-No® - par Quentin Cazergues pour | news.autoplus.fr/...

  Source  ► 


Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No®.