Présidentielle 2017: Discours de Fillon, Marine «assume totalement» et s'adresse aux électeurs de droite

 (Photographie d'illustration)

Si a appelé à voter pour Emmanuel Macron au second tour, , en reprenant des extraits de l'un de ses discours, a revendiqué un «clin d'œil» à ses électeurs. Les responsables des Républicains désapprouvent.

 

Repérée sur internet, la reprise par Marine Le Pen, lors de son meeting du 1er mai à Villepinte, de pans entiers du discours prononcé par François Fillon au Puy-en-Velay le 16 avril a beaucoup fait réagir. Alors que certains parlaient de «plagiat», Marine Le Pen a, de son côté, choisi de revendiquer cet emprunt direct au candidat des Républicains. 

«J'assume totalement : c’est un clin d’œil», a-t-elle déclarée le 2 mai, alors qu'elle était l'invitée du journal télévisé de TF1. «Nous avons, avec les électeurs de François Fillon, c'est vrai, en partie, la même vision de la France, de sa grandeur, du rôle qu'elle doit avoir dans le monde. [...] C'était une manière de le rappeler», a-t-elle ajouté. Depuis plus d'une semaine, le report des quelque sept millions voix obtenues par François Fillon le 23 avril dernier est un enjeu central de la campagne de Marine Le Pen. Si un récent sondage Ipsos la donne battue le 7 mai prochain face à Emmanuel Macron, l'écart entre les deux finalistes est en diminution (41% contre 59%).

Marine Le Pen a également revendiqué d'avoir suscité «le buzz». «Disons-le, puisqu'il n'y a que ça qui vous fait courir», a-t-elle lancé au journaliste qui l'interrogeait à ce sujet. «Ce n'est pas mal, parce que ce discours a été entendu des centaines de fois depuis hier alors que, probablement, cette partie là, qui était essentielle, n'aurait pas été écoutée», a-telle estimé. 

Un électorat filloniste sensible au discours de Marine Le Pen ?

François Fillon fait partie des deux seuls candidats, avec Benoît Hamon, dont le parti a explicitement appelé à voter pour Emmanuel Macron au second tour – une «trahison» maintes fois dénoncé par la candidate du Front national. Cette dernière espère que le revirement de François Fillon convaincra une large partie de son électorat à se tourner vers elle au second tour. Le sondage Ipsos indique d'ailleurs que seuls 46% des Français ayant voté pour l'ex-Premier ministre de Nicolas Sarkozy entendaient se reporter sur Emmanuel Macron - près de 23% envisageraient en revanche de voter pour Marine Le Pen. 

Est-ce le signe que le Front national est en train de s'atteler à «l'union de la droite» tant désirée par certains de ses soutiens ? L'un des plus opiniâtres défenseurs de cette stratégie, Paul-Marie Coûteaux, se trouve justement être l'inspirateur du discours de François Fillon qu'a repris Marine Le Pen. «Je pensais que François Fillon avait un programme un peu difficile à avaler, pour cela je lui avais envoyé des éléments de discours il y a plusieurs mois, sans doute ces éléments ont-ils plu aux équipes de Marine Le Pen pour les avoir repris», s'est-il réjoui au micro de France Info le 2 mai.

A l'inverse, les cadres dirigeants des Républicains n'ont guère apprécié que Marine Le Pen s'adresse de manière aussi frontale à leur électorat. «Les électeurs de François Fillon ne sont pas dupes, ils ne se feront pas acheter parce qu'on copie des parties du discours de leur candidat», a réagi Damien Abad, l'ancien porte-parole du candidat de la droite et du centre, interrogé sur BFM-TV le 2 mai. Le député de l'Ain a même dénoncé un «pillage grossier», rejetant catégoriquement l'idée que la reprise du discours de son ancien candidat par Marine Le Pen puisse être «un hommage».

Alors qu'elle s'apprête à affronter Emmanuel Macron au cours du débat de l'entre-deux-tours qui aura lieu le 3 mai au soir, Marine Le Pen rôde ses dernières déclarations en vue d'un second tour qu'elle espère aussi serré que possible. Outre les signaux envoyés à l'électorat de droite, la candidate du Front national tente également de convaincre les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, dont seulement une minorité envisage de voter pour Emmanuel Macron (34% des adhérents ayant voté en ligne) de se reporter sur sa candidature - ou, à défaut, de s'abstenir.

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | francais.rt.com/france/...

  Source  ► 


Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à DocJeanNo®.