profanation de la tombe du général de Gaulle: La classe politique unanimement estomaquée !

 (Photographie d'illustration)

Quelles que soient leurs différences idéologiques, les politiques de tous bords ont fermement condamné la profanation de la tombe de Charles de Gaulle en pleine Journée nationale de la Résistance.

 

Le gouvernement français n’a pas tardé à réagir après l’annonce de la profanation de la tombe de Charles de Gaulle, le 27 mai, à Colombey-les-deux-Eglises.

«La mémoire et la figure du général de Gaulle sont chères à tous les Français», a fait remarquer l'Elysée, alors que le Premier ministre Edouard Philippe tweetait : «Tristesse et consternation. Un acte de vandalisme commis sur la tombe du général De Gaulle, c'est un acte contre la France.»

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a pour sa part écrit : «Insondable bêtise, incompréhensible violence pour la République, que la profanation de la tombe du général de Gaulle.»

Une condamnation unanime

Dans l'opposition, les propos condamnant cet acte n'ont pas manqué non plus.

L'ancienne ministre sarkozyste Nadine Morano a déploré qu'Emmanuel Macron ne réagisse pas plus vite. «23 h 02 la tombe du général de Gaulle, ancien président de la République, profanée encore aucune réaction du président Macron... choquant !», a-t-elle tweeté.

«Profonde indignation devant la profanation de la tombe du général de Gaulle qui insulte la France et la mémoire de la Résistance», a commenté le candidat malheureux à la présidentielle François Fillon.

«La dégradation de la tombe du géneral de Gaulle à Colombey nous indigne et nous choque tous en ce jour de commémoration de la Résistance», a estimé le président de l'Association des maires de France, François Baroin.

La porte-parole des Républicains, Valérie Boyer, s'est dite «particulièrement choquée par la profanation de la tombe du général de Gaulle en pleine journée nationale de la Résistance».

Quant au vice-président du Front national, Florian Philippot, il s'est indigné : «Quelle infamie ! Pensées pour le plus grand Français du XXe siècle. Celui qui a sauvé notre pays et bâti son avenir.»

«N'oublions jamais que la France lui doit sa liberté. Quelle honte !», a également commenté le président de Debout La France, Nicolas Dupont-Aignan.

Les internautes réagissent

Parmi les internautes lambda sur Twitter, on a également pu lire des réactions indignées.

«Voilà où mène l'idéologie anti-France !», a lancé l'un, alors qu'un autre préférait ironiser : «La tombe et l'honneur du Général de Gaulle profanés. Comme pendant toute la campagne électorale.»

«Cet acte doit être condamné avec la plus grande fermeté», s'est offusqué un autre.

«Souvenir et respect pour celui qui a contribué à libérer la France des Nazis», a écrit un internaute.

En pleine journée nationale de la Résistance, un individu est monté sur la tombe du général de Gaulle avant de donner deux grands coups de pied sur le socle de la croix, faisant tomber celle-ci. Le vandale, dont le motif n'était pas connu dans l'immédiat, est toujours recherché.

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | francais.rt.com/france/... (Photographie d'illustration : Nicolas Dupont-Aignan se recueille sur la tombe de Charles de Gaulle le 9 novembre 2015 © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

  Source  ► 


Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à DocJeanNo®.