(Vidéo). Marine candidate : combien de députés le FN peut-il viser aux législatives ?

 (Photographie d'illustration)

Après sa défaite à l'élection présidentielle avec 33,9% des voix, combien de députés Marine Le Pen peut-elle espérer voir élus, à l'occasion des législatives ? Plusieurs projections se risquent à répondre à la question, mais sans grande certitude.

 

Deux semaines après l'élection d'Emmanuel Macron, les élections législatives se profilent, les dimanches 11 et 18 juin  2017. L'enjeu pour le prochain quinquennat est majeur, puisque les résultats de ce scrutin détermineront sur quelle majorité s'appuiera le nouveau chef de l'Etat pour mettre en oeuvre sa politique libérale. Reste à savoir qui, du FN, de la droite traditionnelle ou de la gauche, sera en pole position pour lui apporter la contradiction.

Pour pouvoir visionner correctement la vidéo ci-dessus, assurez-vous de disposer d’une version à jour de votre navigateur internet - Store ✠ - (www.wat.tv/embedframe/286887chuPP3r13399576) - Doc Jean-No®

Des estimations optimistes, mais...

Défaite au second tour de l'élection présidentielle, Marine Le Pen pourra-t-elle s'appuyer sur un groupe parlementaire digne de ce nom au Palais Bourbon en augmentant substantiellement le nombre de députés d'extrême droite ? Les projections en la matière n'ont pas manqué, depuis plusieurs mois, le tout complaisamment alimenté par les lieutenants de la finaliste de l'élection présidentielle. Ainsi le secrétaire général de son parti Nicolas Bay annonçait-il une quarantaine d'élus pour son parti en décembre 2016. Six mois plus tôt, l'institut OpinionWay projetait que le Front national pourrait compter une soixantaine d'élus.


Quelques mois plus tard, l'échéance à beau s'approcher, difficile de trouver des chiffres plus concrets. Seule certitude : le Front national reste un parti isolé devant lequel les autres formations refuseront de s'effacer. Et ce n'est pas la fin de l'histoire avec Debout la France qui dira le contraire. Preuve en est avec les dernières élections législatives où, malgré les près de 18% de sa candidate à l'élection présidentielle, le FN n'avait pu faire élire que deux députés. Et encore Gilbert Collard et Marion Maréchal Le Pen avaient-ils bénéficié de circonstances particulières pour ce faire, puisqu'ils étaient engagés dans des triangulaires au cours desquelles   le candidat UMP et la candidate PS avaient décidé de se maintenir.

Le record de 1986 battu ?

finaliste de l'élection présidentielle, à quel point parviendra-t-elle à transformer ses 33,9% du second tour en députés frontistes ? Selon une projection d'OpinionWay réalisée le 3 mai, le FN peut compter sur 15 à 25 élus. Assez pour obtenir un groupe à l'Assemblée nationale et obtenir les financements et moyens de travailler qui vont avec. Mais pas suffisamment pour atteindre le score du parti en 1986 où, mené par Jean-Marie Le Pen (et particulièrement aidé par un scrutin proportionnel), le FN avait fait entrer 35 de ses ouailles au Palais Bourbon. 


Mais les élections étant particulièrement ardues à prédire, c'est encore en se référant aux résultats par circonscription au premier tour que les chiffres pourront s'affiner un peu plus. Ainsi France Info a-t-il recensé 84 circonscriptions où la candidate a dépassé les 30%, le 23 avril. Au soir du second tour, une quarantaine ont propulsé Marine Le Pen en tête. Les régions du Nord, Nord-Est et du Sud-Est y figurent en bonne position. Soit les mêmes zones où, lors des élections régionales, le Front national avait continué sa percée. 


Il faudra faire sans la députée sortante Marion Maréchal - Le Pen, qui a décidé de se retirer du combat politique, dans la 3e circonscription du Vaucluse. Mais, aussi bien à Hénin-Beaumont, où Marine Le Pen essaiera d'effacer son très court échec de 2012, que dans l'Aisne (Damien Philippot) ou à Forbach (Florian Philippot), le FN a plusieurs cartes à jouer pour espérer faire fructifier son score.


En 2012, le Front national espérait obtenir une quinzaine de députés, suffisamment en tout cas pour former un groupe parlementaire. En pure perte. Cette année, chacun est convaincu que l'obtention de ce dernier ne sera qu'une formalité. Réponse le 18 juin.

La rédaction Doc Jean-No® - par Antoine Rondel | www.lci.fr/elections/...

  Source  ► 


Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No®.