Retrouvez toutes les fournitures scolaires pour la rentrée 2017    ➤  En savoir plus  

Gouvernement Philippe 2: Il y a eu une vives tensions entre les photographes et le service com' de l'Elysée pour la photo officielle

 (Photographie d'illustration)

La photo officielle du gouvernement a donné lieu ce jeudi à un nouveau moment de tension entre le service communication de l'Elysée et les photographes ...



  • La photo officielle du nouvaeu gouvernement se tenait ce jeudi
  • Plusieurs photographes s’y sont vus refuser l’accès
  • La pré-sélection des journalistes devient une habitude du nouveau gouvernement

Le président « jupitérien » ne laisse rien au hasard, surtout lorsqu’il s’agit de sa communication. Les photographes présents à l’occasion de la présentation officielle du nouveau gouvernement en ont encore eu la démonstration ce jeudi. Ce qui a provoqué de vives tensions avec le service com' de l’Elysée.

« Pool » de photographes

Seuls quelques photographes étaient initialement autorisés à prendre la photo. Un « pool », constitué d’une agence de presse, d’un magazine et d’un quotidien, comme le raconte Laurent Troude, photographe pour le journal Libération : « La com' de l’Elysée a décidé d’autoriser seulement un pool […] Alors que traditionnellement, tout le monde accède à la photo. » Cette première sélection n’a pas plu aux photographes, qui ont alors refusé d’immortaliser l’arrivée des ministres : « On s’est mis de dos et on criait "en grève" », explique le photographe.

Sibeth Ndiaye, gérante de la communication d’ pendant sa campagne, désormais en charge de la com' de l’Elysée, vient alors à la rencontre des journalistes. Face aux protestations, elle finit par autoriser tous les photographes, mais en leur indiquant qu’ils ne pourront pas prendre des clichés des ministres se mettant en place. Ils devront se cantonner à la photo officielle, une fois que le nouveau gouvernement sera sur l’estrade, dans les jardins de l’Elysée. Peu d’intérêt donc, pour les photographes qui s’intéressent habituellement à ce qu’il se passe avant et après la prise de cette photo rituelle. « On a dit non, mais quand on est arrivés ils étaient déjà positionnés, assure Laurent Troude. Mais quand ils ont commencé à se disperser, on a pris des photos. Sibeth Ndiaye s’est énervée. » Le directeur de la rédaction de Libération a dénoncé une « nouvelle atteinte à la liberté d’expression de la part de l’Elysée. »

Traitement habituel

Cette scène s’était déjà produite lors de la présentation du premier gouvernement d’. Le cliché avait été pris sur l’escalier de l’entrée du palais présidentiel. La communication de l’Elysée avait alors expliqué que l’espace était trop réduit pour laisser entrer tous les photographes. Mais « cette fois, il n’y avait même pas d’excuse, pas d’argument. C’est quand même récurrent » souligne Laurent Troude.

Cette emprise sur la communication date de la campagne d’Emmanuel Macron. Les membres de son équipe sélectionnaient alors des journalistes, et constituaient des « pools » comme bon leur semblait lors des déplacements du candidat. Peu de temps après son élection, le président avait également choisi les journalistes qui avaient pu l’accompagner lors d’un déplacement au Mali. Le gouvernement avait même eu l’intention de porter plainte contre Libération, pour vol et recel, après la publication dudit journal d’un document du ministère du Travail, constituant une ébauche de la future loi. Avant de finalement faire marche arrière.

Les relations entre l’Elysée et les journalistes sont pour le moins tendues en ce début de quinquennat.

La rédaction Doc Jean-No® - Par : Martin Guimier | 20minutes.fr/politique/ (Photographie d'illustration : Photo de famille dans les jardins du palais de l'Elysee du nouveau Gouvernement Edouard Philippe, II — WITT/SIPA )

  Source  ► 


Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No®.