Islamo-terrorisme: «Il n'y a pas de mots, la douleur est trop grande» : la mère d'un terroriste de Londres s'exprime

 (Photographie d'illustration)

La mère italienne d'un des trois auteurs du récent attentat revendiqué par Daesh à Londres a fait état de son désarroi, assurant n'avoir jamais imaginé que son fils puisse être capable de commettre un acte terroriste.

 

L'agence vidéo de RT, Ruptly, a obtenu un entretien avec Valeria Khadija Collina, la mère de Youssef Zaghba, un des terroristes responsables de l'attentat du 3 juin revendiqué par Daesh à Londres qui a fait huit morts et une cinquantaine de blessés. 

La mère de Youssef Zaghba a expliqué que le jeune terroriste de 22 ans avait souhaité rejoindre la Syrie en 2015. «Quand mon fils a voulu partir en Syrie [...], il disait, et je le crois, qu'il ne voulait pas y aller pour se battre, mais pour vivre dans un pays islamique, travailler et fonder une famille», a-t-elle cependant assuré, ajoutant qu'elle pensait qu'il avait enfin «trouvé la paix» en émigrant à Londres, où il avait trouvé un emploi provisoire dans un restaurant. 

«Ni en Italie, ni au Maroc où il étudiait l'informatique à l'Université de Fès, il ne s'était jamais laissé entraîner par quiconque», a-t-elle par ailleurs affirmé au journal italien L'Espresso.

Né en 1995 d'un père marocain et d'une mère italienne convertie à l'islam, Youssef Zaghba avait pourtant été arrêté en 2016 à Bologne en Italie au moment où il s’apprêtait à partir en Syrie. Accusé de participer à des activités terroristes, il avait finalement été acquitté, tout en demeurant surveillé. Son nom figurait notamment sur une liste de personnes potentiellement dangereuses. La mère du jeune djihadiste a confié avoir été rassuré à l'époque par cette surveillance policière autour de son fils. Elle pensait notamment qu'il avait compris que toute action criminelle l'aurait conduit en prison.

Réagissant à l'attentat perpétré au cœur de Londres le 3 juin dernier, Valeria Khadija Collina a expliqué : «Je n'ai jamais pensé qu'il aurait pu faire quelque chose de violent. [...] Il n'y a pas de mots, la douleur est trop grande, la douleur que je ressens en tant que mère.» «Je ne sais pas si demander pardon aurait un sens, si cela en avait, je le ferais», a-t-elle ajouté, se déclarant prête à se battre pour que de telles tragédies ne se répètent pas.

Huit personnes ont été tuées et 48 ont été blessées dans l'attaque. La police a annoncé que les assaillants avaient été abattus huit minutes après leur passage à l'acte. L'attentat a été revendiqué par l'Etat islamique

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | francais.rt.com/international/ (Photographie d'illustration : Valeria Khadija Collina, la mère de Youssef Zaghba © Schicchi / Fotogrammma / Ropi / Source: www.globallookpress.com)

  Source  ► 


Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No®.