Législatives 2017: Vaucluse, le FN sonné par le retrait de Marion Maréchal-Le Pen

 (Photographie d'illustration)

A Carpentras, dans la 3e circonscription du Vaucluse, le retrait de Marion Maréchal-Le Pen et l'échec du parti à la présidentielle ont laissé des traces. Le match s'annonce plus serré que prévu.

Les électeurs du de la 3e circonscription du Vaucluse à Carpentras se sentent orphelins. " L'annonce du retrait de la vie politique de début mai a été un choc. Mais nous comprenons qu'elle veuille s'occuper de sa fille ", avoue un retraité militant du parti d'extrême-droite. Sur ces terres rurales profondément ancrées à droite, la " petite " , son surnom, a été le temps d'une mandature le symbole de ce FN du sud, conservateur sur les mœurs et libéral sur le plan économique. L'exact opposé de la ligne défendue par qui, sous l'influence de son vice-président, Florian Philippot, a fait de la sortie de l'euro l'alpha et l'oméga de sa politique, délaissant les fondamentaux du parti, à savoir les questions identitaires.

Pour la remplacer, c'est son suppléant au Palais Bourbon, Hervé de Lépinau, qui a repris le flambeau. Ce quadra, avocat à Carpentras, mène une campagne de proximité en capitalisant sur " la marque FN " . Dans les allées du marché, il n'hésite pas à argumenter longuement sous un soleil de plomb qui rougit les visages. " Il y a un travail de pédagogie à faire pour expliquer le départ de Marion. Mais nous restons confiant, le Front est solidement implanté ici " , confie le candidat qui espère capitaliser sur les 30,6% obtenus par Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle.

Triangulaire favorable au FN

Mais sa position de favori est fragile. L'échec de Marine Le Pen a laissé des traces: en désaccord avec sa ligne, Julien Langard, élu municipal FN à Carpentras, a claqué la porte du parti. Et puis, Hervé de Lépinau a face à lui, Brune Poirson, la candidate LREM qui pourrait bénéficier de la dynamique présidentielle (17,44% pour Macron au premier tour et 53,7% au deuxième). A 34 ans, cette diplômée de Sciences-Po Aix et ancienne assistante parlementaire d'une député travailliste en Angleterre, fait ses premiers pas en politique, à ses frais. " Nous sommes comme des start-uppers. Nous n'avons pas beaucoup de moyens mais nous avons la niaque ", dit-elle. Depuis deux mois, elle sillonne sans relâche ce territoire péri-urbain où le taux de chômage avoisine les 15%, contre 10% pour la moyenne nationale, très motivée par ce défi: " Je veux servir la région où j'ai grandi et effectué ma scolarité jusqu'au lycée. Il y a tant de choses à réaliser pour relancer l'économie locale et attirer les investisseurs. "

Cette outsider a une épine dans le pied: Laurence Cermolacce-Boissier, la candidate de la France insoumise. Cette militante associative de 47 ans, ancienne du PC, y croit. " A Carpentras, Jean-Luc Mélenchon a réalisé 19,4% des voix. Il y a une dynamique " , avance-t-elle. Et l'annonce sans ambages: " Si je parviens à accéder au deuxième tour, je ne me retirerais pas au profit de la candidate LREM pour faire barrage au Front national. " Une décision qui ravit Hervé de Lépinau: à la faveur d'une triangulaire, il a toutes les chances de l'emporter. Exactement la même configuration qu'en 2012…

Par : La rédaction Doc Jean-No® - par Florian Fayolle | www.challenges.fr/elections-legislatives-2017/ (Photographie d'illustration : Marion Maréchal-Le Pen a été remplacée par son suppléant au Palais Bourbon, Hervé de Lépinau, pour la 3e circonscription du Vaucluse.- GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

  Source  ► 


Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No®.