Brexit: faute d'un véritable accord sur le nucléaire, Londres menace de réexpédier à l'UE ses déchets radioactifs

 (Photographie d'illustration)

Parmi les nombreux sujets litigieux entre Bruxelles et Londres dans le cadre du Brexit : la possibilité d'un accord nucléaire. Face à la mauvaise volonté de l'UE, le Royaume-Uni menace de réexpédier les déchets radioactifs du continent.


Alors que les négociations du Brexit s'engagent, le Royaume-Uni menace de renvoyer à l'Union européenne des cargaisons entières de déchets radioactifs dans le cas où aucun accord nucléaire ne parviendrait à être trouvé entre les deux parties.

Le Guardian explique que ce projet est explicitement développé dans une note rédigée par le gouvernement britannique. Alors que, sur le continent, les voix se multiplient pour réclamer un Brexit le plus dur possible pour le Royaume-Uni, ce dernier aurait donc décidé de se mettre au diapason en agitant cette «menace à peine voilée» à l'encontre de Bruxelles. «Nous avons un très fort intérêt commun à s'assurer d'une coopération étroite dans le futur», explique la note, qui évoque, en cas d'échec des négociations, la possibilité de «retourner les déchets radioactifs à leur pays de provenance».

Le Royaume-Uni détient actuellement environ 126 tonnes de ces matériaux dangereux, principalement en provenance d'Allemagne, d'Italie et de Suède, ce qui en fait l'un des principaux acteurs mondiaux du traitement des déchets radioactifs au monde. Londres a d'ailleurs clairement signalé à l'Union européenne que, si elle quittait le traité Euratom, elle souhaitait toutefois continuer à coopérer sur les questions de régulation nucléaire après mars 2019, date prévue du Brexit. 

Ainsi, le plan évoqué par le Royaume-Uni serait avant tout «un rappel qu'un bateau chargé de plutonium pourrait bien débarquer dans le port d'Anvers» si l'UE ne se montre pas plus conciliante, comme le note un expert cité par le Guardian. Le cœur du litige entre Londres est Bruxelles réside dans la reconnaissance par le Royaume-Uni de l'autorité de la Cour européenne de justice, nécessaire selon l'UE pour établir une coopération nucléaire. Theresa May, elle, s'y refuse catégoriquement et a déjà prévenu qu'elle ne céderait pas sur ce point, le Royaume-Uni ayant vocation à se défaire de toutes les institutions européennes.

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | francais.rt.com/international/ (Photographie d'illustration : Theresa May )

  Source  ► 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No®.