Crise des migrants: le camp de Vintimille s'agrandit inexorablement

 (Photographie d'illustration)

"Nous avons eu des instructions de la préfecture d'Imperia pour accueillir tous ceux qui veulent, sans limite numérique", a annoncé l'attachée de presse de la Croix-Rouge, mercredi.


Le camp de Vintimille, à la frontière franco-italienne, permet aux de s'abriter, se laver et se soigner. Ouvert le 16 juillet 2016, les autorités italiennes ont décidé de l'agrandir, a annoncé la Croix-Rouge, mercredi 28 juin.

"Nous avons eu des instructions de la préfecture d'Imperia pour accueillir tous ceux qui veulent, sans limite numérique. Des travaux sont en cours pour ajouter 20 préfabriqués et arriver à 500 places (contre 360) et des tentes seront aussi montées en cas de nécessité", a précisé Fiammetta Cogliolo, attachée de presse de l'organisation humanitaire.

Un espace réservé aux mineurs

Des travaux avaient déjà eu lieu durant l'hiver pour remplacer les douches et sanitaires. Depuis mardi soir, le camp dispose d'un espace réservé aux mineurs non accompagnés.

Le nombre de migrants au sein du camp est plus élevé que durant l'hiver, sans atteindre le millier de personnes enregistré à l'été 2016. Un recensement précis est "impossible", a souligné Fiammetta Cogliolo. Les migrants sont dispersés entre la Croix-Rouge, une église et des refuges qu'ils improvisent en plein air.

Le camp de Vintimille n'a pas de pendant du côté français et les élus locaux des Alpes-Maritimes refusent dans leur grande majorité d'ouvrir un centre d'accueil et d'orientation. Des , en majorité des Soudanais, ont pris le chemin de la France. Entre 170 et 200 d'entre eux ont été interpellés en montagne près de Castellar, sur les hauteurs de Menton, après avoir été dénoncés par des bergers. Ils ont été renvoyés en Italie.

Rome menace de fermer les ports

Selon des médias et de source proche du gouvernement italiens, l'Italie menace de bloquer l'entrée de ses ports aux bateaux transportant des migrants secourus en Méditerranée, battant pavillon étranger, a-t-on appris mercredi. "On ne peut plus continuer comme ça", a affirmé une source proche du gouvernement, interrogée par l'AFP, après des informations de médias italiens faisant état de cette menace.

Selon ces médias, le représentant italien auprès de l'Union européenne, Maurizio Massari, a rencontré à Bruxelles le commissaire européen chargé de l'Immigration, Dimitri Avramopoulos, et lui a remis une lettre dans laquelle l'Italie explique qu'après les dernières arrivées massives de migrants sur ses côtes au cours des derniers jours, "la situation a atteint la limite du supportable".

Plus de 10 200  ont été secourus entre dimanche et mardi au large de la Libye, dont 5 000 pour la seule journée de lundi, 3 300 dimanche et 1 900 mardi.

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec franceinfo & AFP | (Photographie d'illustration : Des migrants entre Vintimille (Italie) et Menton (Alpes-Maritimes), en octobre 2016. (MAXPPP) )

  Source  ► 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No®.