Retrouvez toutes les fournitures scolaires pour la rentrée 2017    ➤  En savoir plus  

Crise migratoire: Face à un afflux ininterrompu, l’Autriche ferme ses portes aux migrants !

 (Photographie d'illustration)

Face à l’afflux ininterrompu des migrants africains et du Moyen-Orient en provenance d’Italie, par le col du Brenner et les autres points de passage entre le Haut-Adige et l’Autriche, l’Autriche va « très bientôt » rétablir les contrôles et déployer des soldats à sa frontière, a annoncé le ministre autrichien de la Défense à un quotidien viennois lundi.


« les contrôles aux frontières et une mission d’assistance de l’armée seront très bientôt nécessaires », dans l’interview de Hans Peter Doskozil au site internet Krone.

Selon le quotidien, 750 soldats et quatre véhicules blindés sont prêts à être envoyés dans la région frontalière ce week-end.

Ce n’est évidemment qu’une mesure symbolique: la frontière entre les deux pays est longue de 430 km à-travers les Alpes. Peu de points de passage, ce qui explique le nombre limité de soldats et véhicules nécessaires. Mais ce qu’il est important de noter, c’est que l’Union européenne est exaspérantes d’inefficacité. L’Italie et maintenant l’Autriche, pourtant sensés être de « bonnes » démocraties de l’Ouest (contrairement aux méchants Hongrois, Polonais, Slovaques et autres), ne mâchent plus leurs mots et mettent la Commission européenne de Jean-Claude Juncker dans le collimateur.

Le pied de nez à la Commission européenne est monumental. L’exaspération des citoyens est à son comble. En France, un sondage la semaine passée donne comme résultat: 62% des Français veulent stopper l’immigration! Qu’est-ce que Jean-Claude Juncker attend?

 L’insigne inefficacité de la Commission européenne en matière d’immigration pousse l’Autriche à fermer sa frontière sud.
L’insigne inefficacité de la Commission européenne en matière d’immigration pousse l’Autriche à fermer sa frontière sud.

L’hypocrisie et la jactance « politiquement correcte » sont partout: l’Italie se plaint, mais c’est l’Italie (via un centre de coordination de l’Etat) qui envoie les bateaux des ONG à la limite des eaux territoriales libyennes pour récupérer les migrants des embarcations des passeurs. L’Italie gérée par les « progressistes » et les socialistes, a la monnaie de sa pièce. Il faudrait aussi fermer la frontière entre la France et l’Italie, mais le président-soleil Macron ne le fera pas. C’est contraire aux principes qu’il partage avec Frau Merkel: ouverture en grand des frontières… —  Source: www.lalibre.be/actu/international/

 

 

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | lepeuple.be (Photographie d'illustration : )

  Source  ► 


Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No®.