Passeurs de migrants pour l'Angleterre par avion: deux Britanniques condamnés à 2 ans et demi de prison

 (Photographie d'illustration)

Un pilote d'avion et son complice qui organisaient des passages en Angleterre par avion privé, notamment au départ d'un aérodrome situé près de Calais, ont été condamnés à 30 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer.


Deux prévenus de nationalité britannique, jugés en comparution immédiate pour aide à la circulation d'étrangers en situation irrégulière en bande organisée, ont été condamnés le 21 juillet à 30 mois de prison ferme, avec mandat de dépôt, par le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer. Ils ont également été interdits de territoire français pendant cinq ans et leur avion a été confisqué. 

➤➤ A lire aussi : Passeurs: Quand les migrants tentent de traverser la Manche à l'aide d'un avion privé

Le pilote privé chevronné, David Green, 54 ans, et son complice, Edward Buckley, 46 ans, qui appartiendraient, selon l'enquête, à un vaste réseau de passeurs britanniques, ont reconnu plusieurs voyages depuis fin avril de l'aéroport de Marck (près de Calais) et du Touquet avec leur avion privé, qu'ils facturaient «10 000 livres sterling par passager» (soit environ 11 000 euros). 

Depuis avril, les deux hommes auraient organisé cinq voyages avec, à bord du petit avion de tourisme, de deux à quatre personnes. 

«Ils ont été attirés par l'appât du gain, c'est inadmissible d'exiger des tarifs si rémunérateurs sur la misère des gens», a estimé Raphaëlle Wach, la substitut du procureur. 

Emmanuelle Osmont, l'avocate de M. Buckley, a affirmé de son côté que ce dossier n'était pas celui de «l'exploitation de la misère», car selon elle, «les Albanais qui optent par le passage par avion ont de l'argent». 

Le pilote avait été interpellé le 17 juillet, sur le tarmac de l'aérodrome de Marck, avec quatre  s albanais, dont un enfant de trois ans, alors qu'ils s'apprêtaient à décoller pour l'Angleterre à bord du petit avion. Son complice avait été interpellé à proximité de l'aérodrome avec sa femme qui, elle, avait été mise hors de cause. 

 

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | francais.rt.com/france/ (Photographie d'illustration : Un Cessna 172 Skyhawk © @Wikipédia )

  Source  ► 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No®.