Retrouvez toutes les fournitures scolaires pour la rentrée 2017    ➤  En savoir plus  

Selon Washington, le missile balistique testé récemment par la Corée du Nord était jusque-là inconnu !

 (Photographie d'illustration)

Le 4 juillet, la Corée du Nord a procédé au lancement d'un type de missile «jamais vu auparavant» depuis un lieu inhabituel, rapporte le Pentagone. Ce lancement s'inscrit dans une série de tirs effectués par Pyongyang au cours des derniers mois.


La Corée du Nord a célébré la fête nationale des Etats-Unis à sa façon. Le 4 juillet, Pyongyang a en effet procédé au test de lancement d'un nouveau missile inconnu jusque-là, d'après le Pentagone qui a publié un communiqué, relayé par l'agence Reuters. Selon le porte-parole du ministère américain de la Défense, le capitaine Jeff Davis, le missile a été tiré d'un véhicule mobile.

Les moyens de défense antimissile américains sont capables de faire face à la «menace limitée» posée par la capacité balistique nord-coréenne, toujours selon Jeff Davis, qui s'est référé à un test d'interception effectué en mai dernier. Les Etats-Unis ont également déployé leur système anti-missile THAAD en Corée du Sud

Le 4 juillet, Pyongyang a confirmé la réussite du lancement de son premier missile balistique intercontinental, Hwasong-14, capable de porter une «grande et lourde ogive nucléaire».

Le missile, qui a la capacité de frapper le continent américain, s'appelle «Une autre brillante victoire du peuple coréen dans sa lutte contre les impérialistes américains», selon l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Après son lancement, le missile Hwasong-14 a parcouru 933 km en 39 minutes, atteignant une altitude de 2 802 km, a rapporté la télévision d'Etat de Corée du Nord.

Toutefois, selon les données du ministère russe de la Défense, la Corée du Nord a lancé un missile de portée intermédiaire (IRBM), qui a parcouru quelque 535 kilomètres, atteignant une altitude de 510 km, avant de sombrer en mer du Japon.

Washington a exhorté la Corée du Nord à cesser tous ses essais de missiles et a appelé à la dénucléarisation immédiate et inconditionnelle de la péninsule coréenne. La Russie et la Chine ont quant à elles enjoint Pyongyang à instaurer un «moratoire» sur ses tests nucléaires et ses tirs de missiles balistiques. Moscou a en outre appelé à l'arrêt des tentatives d'intimidation de la la Corée du Nord.

Pyongyang, de son côté, affirme que ses programmes nucléaires et antimissiles ne sont pas négociables, «à moins que la politique hostile des Etats-Unis et la menace nucléaire pour la République populaire démocratique de Corée ne prennent fin de manière définitive», rapporte l'agence KCNA.

 

 

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | francais.rt.com/international/ (Photographie d'illustration : Lancement du missile balistique nord-coréen Hwasong-14 © KCNA Source: Reuters )

  Source  ► 


Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No®.