Un député LREM «Hors de lui» frappe à coups de casque un responsable socialiste en plein Paris

Photographie d'illustration

Marianne a révélé sur son site internet que le député M'Jid El Guerrab avait violemment frappé à coups de casque de scooter l'un de ses ex-camarades du PS, avec qui il entretient un contentieux depuis sa défection du parti pour le camp Macron.


Une rencontre fortuite entre deux anciens frères d'armes socialistes, aujourd'hui en conflit, a dégénéré en violente rixe à coups de casque de moto, le 30 août, dans Paris. Alors qu'il passait en scooter rue Broca dans le Ve arrondissement de la capitale, le député des Français de l'étranger de La République en marche (LREM), M'Jid El Guerrab, a reconnu Boris Faure, premier secrétaire de la fédération du Parti socialiste (PS) des Français de l’Etranger, avec qui il entretient des relations houleuses depuis qu'il a apporté son soutien à Emmanuel Macron, fin 2016. 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

Les deux hommes auraient discuté quelques instants, selon un témoin cité par Marianne, avant que le député de la majorité présidentielle n'assène deux violents coups de casque à la tempe de son ancien camarade, qui se serait effondré, «en sang». Décrit comme ayant «la haine dans les yeux», le député aurait été empêché de continuer à porter des coups au responsable socialiste par l'intervention rapide de vigiles. L'un d'entre eux, cité par Marianne, a déclaré : «Si on ne l'avait pas arrêté, il aurait continué à le tabasser.» 

Imposteur, de communautariste de merde, de sale Arabe

Interrogé par l'hebdomadaire, un proche du député de nationalité franco-marocaine a affirmé que Boris Faure avait traité son ancien camarade du PS d'«imposteur, de communautariste de merde, de sale Arabe» en le retenant par le bras. M'Jid El Guerrab se serait «défendu avec son casque». Une thèse qui est réfutée par un témoin cité par Marianne. Si ce dernier confirme que l'insulte «sale Arabe» a été prononcée, il rejette toutefois l'idée que le député se serait défendu face à une agression.

L'élu LREM aurait par ailleurs manifesté son intention de porter plainte, selon les sources de Marianne. 

En mai 2017, Boris Faure avait mis en cause l'attitude de M'Jid El Guerrab vis-à-vis du PS dans un billet posté sur son blog hébergé par Médiapart. Le responsable socialiste prenait l'exemple du macroniste de 34 ans pour dénoncer l'«opportunisme» de certains socialistes ayant vite tourné casaque, pressentant la victoire d'Emmanuel Macron et le succès de son mouvement aux élections législatives. Dans ce texte, Boris Faure décrivait celui qui à l'époque était candidat LREM à l'Assemblée nationale comme une personne avec qui il avait «toujours entretenu des relations cordiales». 

Il semblerait que cette «relation cordiale» se soit quelque peu rafraîchie depuis. 

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | francais.rt.com/france/ (Photographie d'illustration : M'jid El Guerrab en 2017. © Charles Platiau Source: Reuters )

  Source  ► 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à DocJeanNo®.