Incompétence pathétique: Derrière l’idéologie antinucléaire de Ségolène Royal, de très grands enjeux financiers…

Photographie d'illustration

La COP21 aboutirait à faire progressivement déverser par l’Europe jusqu’à 500 milliards d’euros par an aux régimes africains.


Depuis la mort de Charles de Gaulle, le niveau intellectuel et moral de ses successeurs a baissé régulièrement et, en 2007, la candidate Ségolène Royal est apparue émotive et incompétente. Elle n’a pas été élue mais, même sans elle, l’effondrement s’est accéléré. La lutte pour le climat a joué un rôle important dans ce processus.

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

La COP21 – où Ségolène Royal s’est manifestée – aboutirait à étrangler l’Occident, à tout permettre à l’Inde, la Chine, le Brésil, etc., et à faire progressivement déverser par l’Europe jusqu’à 500 milliards d’euros par an aux régimes africains sous prétexte d’énergie propre !

Avant les élections de 2017, les financiers ont créé leur propre parti et madame Royal a été nommée ambassadrice pour les pôles en récompense pour son rôle dans la diffusion des hystéries climatiques à la mode… Hystéries qui enrichissent étonnamment ces financiers.

Si l’Antarctique est temporairement à l’abri des avidités, l’Arctique est revendiqué par la Russie (Mare Nostrum), ce qui énerve les États-Unis (Alaska), le Canada, le Danemark (Groenland), la Norvège. On va jusqu’à estimer que 30 % des réserves de combustibles fossiles classiques sont disponibles sous les treize millions de km² de l’océan Arctique…

L’ambassadrice « pour les pôles » pourra détourner l’attention de la population française de ses problèmes énergétiques, des solutions possibles, pour se focaliser sur la protection des ours polaires. Elle est aussi chargée d’organiser la distribution de la manne française pour une énergie propre, renouvelable aux régimes africains. La France veut sans doute montrer l’exemple de la soumission à Greenpeace, organisation pourtant reconnue mafieuse par plusieurs pays.

Ainsi, madame Royal a proposé d’interdire l’importation de gaz naturel de schiste et, a fortiori, son extraction du sous-sol français. Contrairement à ce qui a été observé en Pologne, les experts jugent l’extraction de ce gaz aisée en France et il assurerait son autonomie au moins pour des dizaines d’années. C’est le cas pour les États-Unis, le Canada, rapidement la Chine et bientôt l’Angleterre…

Même les écologistes instruits (!) les plus sévères valident les techniques d’extraction au propane 1. Cette technique élimine la seule vraie critique : la pollution possible de la nappe phréatique. Ajoutons que les forages bénéficient actuellement de techniques permettant de forer à 1.000 m et plus et que, dans ces conditions, les micro-tremblements de Terre sont symboliques.

Bénie des dieux, la France dispose de 8.000 tonnes de thorium 232 et, à ces tonnes, s’ajoutent les réserves de Bretagne pour des milliers d’années ! Certains modèles de réacteurs dits de 4e génération, alimentés avec l’uranium appauvri et ce thorium, pourront assurer à la France une autonomie énergétique totale dans la sécurité la plus complète 2.

La France importe de plus en plus ce qu’elle produisait. Il est plus que temps de s’opposer aux initiatives de Ségolène Royal et autres soumis, initiatives destinées à faire disparaître le nucléaire 3 et à le remplacer par le couple – très polluant mais rapportant gros à certains – éoliennes et centrales au gaz importé.

Notes:

  1. L’Environmental Protection Agency des États-Unis a fourni au Congrès les résultats de son enquête sur les dizaines de milliers de forages réalisés aux États-Unis et qui témoignent de l’absence de risque de pollution. ↩
  2. Aujourd’hui encore, on peut noter que l’industrie nucléaire civile est la seule à n’avoir tué spécifiquement personne. On doit observer que Tchernobyl (plus de 150 morts) était avant tout une usine de production de plutonium militaire. ↩
  3. L’expert ingénieur Walter Bogaerts fait semblant d’ignorer les recherches menées à quelques kilomètres de chez lui : le projet MYRRHA, prototype de réacteur de 4e génération apte à « brûler » les déchets nucléaires du passé (De Standaard du 4/9/17). Son « ignorance » est son principal argument pour dénier tout avenir au nucléaire… ↩

, Mathématicien, chercheur en énergies renouvelables ..

La rédaction Doc Jean-No® - Par : Claude Brasseur | www.bvoltaire.fr (Photographie d'illustration : Archives )

  Source  ► 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No®.