«Des gilets pare-balles pour pompiers !» Pour la France, c’est la méga chute finale…

Photographie d'illustration

45 ans après la parution du Camp des Saints, la France vit en temps réel les prédictions apocalyptiques de Jean Raspail.


Tous les ingrédients sont réunis :

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

Impuissance, lâcheté et trahison des pouvoirs publics qui ont perdu le contrôle de la situation. C’est la démission généralisée.

Veulerie et résignation de tout un peuple totalement drogué au poison du politiquement correct.

Selon un sondage Ipsos de juillet 2017, seulement 14% des Français jugent que l’immigration a un impact positif  sur  le pays. Mais ils votent majoritairement pour les partis immigrationnistes ! Comprenne qui pourra…

Affaiblissement et déclassement de notre armée qui a subi des coupes budgétaires suicidaires pendant 30 ans. L’armée fait la guerre avec des matériels vieux de 40 ans !

Le naufrage identitaire est proche et la menace de guerre civile n’a plus rien du délire extravagant d’un facho illuminé. De plus en plus d’esprits lucides prennent cette hypothèse au sérieux.

Depuis des décennies, le mal empire et aujourd’hui les coutures lâchent de tous côtés. L’Etat et le pays se liquéfient de jour en jour.

Depuis 40 ans, la seule réponse apportée par les autorités, a été de légiférer pour faire taire les patriotes qui sonnent le tocsin. De nos jours, Jean Raspail serait passible des tribunaux. De Gaulle aussi, d’ailleurs !

“À l’occasion des rééditions, Jean Raspail a inséré à la fin de l’ouvrage la liste des 87 passages qui pourraient lui valoir des procédures judiciaires sur le fondement des lois Pleven, Gayssot, Lellouche et Perben. “

La situation est catastrophique.

La justice et la police sont totalement dépassées par le flot ininterrompu des migrants arrivant de tous côtés.

Réseaux de passeurs, délinquance et contentieux liés au tsunami migratoire, submergent les parquets. (Fig du 16/09)

Et dans 2 mois, le 13 novembre 2017, la fermeture des frontières, qui aura duré deux  ans suite aux attentats, sera interdite par Bruxelles.

Il ne sera plus possible de renvoyer en Italie les migrants interpellés.

95% des migrants arrivent d’Afrique francophone pour raisons économiques.

Filières clandestines et trafic de faux papiers font la fortune des passeurs, tant le réservoir des candidats à l’Eldorado européen est inépuisable.

Toutes les structures sont saturées, mais les maires n’ont d’autre choix que d’accepter les arrivées incessantes de migrants.

Refuser, c’est se mettre à dos les autorités départementales ou régionales, avec des conséquences plus ou moins fâcheuses. Les pressions sont multiples, notamment sur les subventions accordées aux municipalités ou les permis de construire qui peuvent s’éterniser…

Selon Dominique Bussereau (LR), le nombre de mineurs étrangers isolés a augmenté de 40% en un an. Dans le seul département des Charentes-Maritimes, ce nombre est passé de 12 en 2012 à 240 aujourd’hui.

A ce rythme le chiffre de 20000 mineurs sera atteint en France.

A 50.000 euros le mineur, qu’il faut héberger, soigner, éduquer, encadrer,  le coût pour les départements est de 1 milliard !

Dans certains départements totalement submergés, le coût réel de l’accueil représente 20 fois les prévisions budgétaires initiales !

Dans le même temps, Emmanuel Macron sabre le budget des armées de 850 millions !

Financièrement parlant, la France est saignée à blanc par l’immigration. Toute l’énergie du pays passe dans le traitement de cette soi-disant richesse devenue un fléau qui s’aggrave quotidiennement, sans réelle volonté d’y remédier.

Ecole, hôpital, justice, système pénitentiaire, police et armée sont submergés par les flux migratoires.

On l’aura compris, c’est la faillite de notre politique d’immigration et d’accueil.

Même les pompiers, qui sont là pour secourir les gens, sont caillassés.

“A la caserne de Sarcelles, on commence à leur fournir des gilets pare-balles !

Immigration, chance pour la France…

Trois semaines après les “Femmes de militaires en colère”, c’est au tour des femmes de policiers de redescendre  dans la rue au cri de “ Sous l’uniforme, il y a un papa, un mari”.

Elles dénoncent les conditions d’hébergement ignobles de nos policiers en mission, ainsi que le mépris dans lequel sont tenues les forces de l’ordre : eau du robinet marron, punaises dans le lit, un goûter comme seul repas de la journée, sans parler des horaires d’enfer, des repos impossibles, des matériels à bout de souffle et de la vie de famille perturbée. Record de divorces.

C’est aussi  la peur généralisée parce que l’Etat a abandonné les forces de l’ordre.

La haine des policiers et leurs familles est omniprésente.

“Surtout, ne dis pas que ton père est CRS”

C’est dramatique d’entendre ça ! Au pays des libertés et des droits de l’homme, un gamin est contraint de cacher que son père assure la protection des citoyens !

C’est un total renversement des valeurs parce que la France se meurt de ses 40 années de lâcheté et de renoncement politique.

Nous n’aurons bientôt plus de volontaires pour la police et l’armée car le gouvernement leur a ôté toute autorité. Jusqu’où ira la capitulation de nos élus ?

Une mère raconte :

“Après avoir été tabassé par 6 ados dans son collège de banlieue, son fils a dû être déscolarisé parce que le proviseur n’avait pas osé se mettre à dos les six autres couples de parents”.

Les enseignants rasent les murs.

Après le livre de Bernard Ravet, “Principal de collège ou imam de la république”, c’est au tour d’Anne-Sophie Nogaret, professeur de philo à Rouen, de raconter le naufrage de l’Education nationale.

“La mentalité de cité se répand à l’école”.

Une forme de caïdat, où la pratique de l’intimidation, de la menace est monnaie courante. Mépris envers les femmes, homophobie et antisémitisme sont la règle.

Il n’y a plus de discipline. Toute sanction disciplinaire peut être cassée par le rectorat.

“Deux élèves exclus ont été réintégrés après que leurs copains ont déclaré au recteur que le prof avait menti” ! La hiérarchie a peur.

La peur et la lâcheté, encore et toujours. La France en crèvera, car tout empire beaucoup plus vite que prévu.

La France est en train de semer les germes de la guerre civile qui l’anéantira. Mais continuons de danser puisque Paris va accueillir les JO de 2024.

Du pain et des jeux pour le peuple, les empereurs romains l’avaient déjà compris il y a plus de 2000 ans… jusqu’à la chute de l’empire romain !

, Ex officier de l’armée de l’air. Pilote de ligne retraité Mariniste convaincu ..

La rédaction Doc Jean-No® - Par : Jacques Guillemain | ripostelaique.com (Photographie d'illustration : Archives )

  Source  ► 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à DocJeanNo®.