Un religieux saoudien suspendu après avoir clamé que les femmes n'avaient pas plus qu'un «quart» de cerveau

Photographie d'illustration

Un religieux saoudien qui a affirmé que les femmes ne devraient pas être autorisées à conduire car elles n'ont que le «quart» du cerveau d'un homme, a été interdit de prêche.


➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

Saad al-Hijri a été suspendu de toute activité religieuse dans la province d'Asir, dans le sud de l'Arabie saoudite, à la suite des réactions suscitées sur les réseaux sociaux  par ses propos à l'encontre des femmes.

Dans une vidéo qui l'identifie comme un important dignitaire religieux, Hijri affirme que les femmes possèdent normalement «la moitié du cerveau» d'un homme, mais qu'elles n'en ont plus qu'un «quart» quand elles vont faire du shopping et qu'elles ne doivent donc pas être autorisées à conduire un véhicule.

Les femmes n'ont pas le droit de conduire en Arabie saoudite, un pays où elles sont maintenues à l'écart des hommes qui ne sont pas membres de leur famille dans les lieux publics. Dans ce royaume ultra-conservateur qui applique une version rigoriste de l'islam, les restaurants ont des sections séparées pour les familles et les hommes non mariés.

Hijri a plus tard indiqué que sa «langue avait fourché», selon le journal en ligne Sabq.

Ses propos, dénoncés par des militants des droits de la femme, ont toutefois reçu des soutiens dans les milieux conservateurs.

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | francais.rt.com/international/ (Photographie d'illustration : Le religieux saoudien a été suspendu © Capture d'écran Twitter )

  Source  ► 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à DocJeanNo®.