(Vidéo). Les «fainéants» du président Macron passent vraiment mal sur les réseaux sociaux

Photographie d'illustration

GROSSE BOULETTE ! En annonçant de rien vouloir céder, « ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes », le président de la République a déclenché les sarcasmes des internautes…



  • Plusieurs personnalités politiques ont réagi sur Twitter.
  • Des internautes ont ironisé sur cette nouvelle polémique autour du président de la République.
  • L’Elysée a tenté de désamorcer la situation.

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

Il aurait dû (devait ?) s’en douter en la prononçant : a de nouveau fait polémique avec une petite phrase. En déplacement vendredi à Athènes, en , le président de la République a voulu préparer le terrain aux futures ordonnances réformant le Code du travail en expliquant qu’il « serait d’une détermination absolue et [qu’il] ne céderait rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes ». Il rebondissait sur ses propos du 24 août à Bucarest, à propos de « la France [qui] n’est pas réformable », « une forme de provocation [qu’il] assume ».

 


Pour pouvoir visionner correctement la vidéo ci-dessus, assurez-vous de disposer d’une version à jour de votre navigateur internet - Recevez en exclusivité toutes les nouvelles publications ✠ - (youtube.com/embed/0k4qEOs8cUs ) - Doc Jean-No®

Evidemment, sur les réseaux sociaux, les internautes se sont enflammés. Parmi eux, il y a eu les twittos politiques, prompts à souligner « le mépris » de la sentence, comme l’écrit par exemple Martine Aubry. Du Parti socialiste au Front national, en passant par Jean-Luc Mélenchon, premier à dégainer vendredi, les réactions ont afflué.

«Ceux qui étaient au pouvoir ces quinze dernières années et qui n’ont rien fait»

L’Elysée a tenté de désamorcer la polémique naissante en expliquant que « fainéants » se rapportait à « ceux qui étaient au pouvoir ces quinze dernières années et qui n’ont rien fait », mais le mal était fait.

Outre les personnalités politiques, comme Jean-Luc Mélenchon, qui en ont profité pour appeler à manifester les 12 et 23 septembre, plusieurs internautes ont ironisé sur la paresse supposée des Français, ou du moins des opposants à la modification du code du travail prévue par l’exécutif.

➤➤ A lire aussi : (Vidéo). Le président Macron à Athènes : «Je ne céderai rien aux opposants aux réformes, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes»

La rédaction Doc Jean-No® - Par : O. P.-V. | 20minutes.fr/high-tech/ (Photographie d'illustration : Emmanuel Macron à Athènes le 8 septembre 2017. — George Tongas/AP/SIPA )

  Source  ► 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No®.