Les États-Unis veulent retourner sur la Lune – et pas seulement pour y laisser des «traces de pas» (Vidéo)

Photographie d'illustration

Le vice-président américain Mike Pence a déclaré, lors d'un discours sur la stratégie spatiale de Washington pour les années à venir, que les Etats-Unis allaient de nouveau envoyer des astronautes sur la Lune. Une première depuis 1972.


➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

Les Américains vont repartir sur la Lune. C'est du moins ce qu'a affirmé le vice-président Mike Pence devant les professionnels – civils, militaires et industriels – américains de ce domaine, réunis le 5 octobre lors de la première réunion du fraîchement reconstitué National Space Council (Conseil national de l'espace).

Créée en 1989, cette institution, qui a vocation à coordonner l'ensemble des acteurs de la conquête spatiale sous l'égide de la Maison Blanche, a été dissoute en 1993 et remise en place par un décret de Donald Trump en juin 2017. Il semblerait donc que le président actuel ait de grandes ambitions dans ce domaine, quelque peu délaissé depuis la fin de la guerre froide.

Le président nous a chargés de poser les bases d'une présence commerciale et humaine constante en orbite

«Les objectifs du Conseil national de l'espace sont clairs, le président nous a chargés de poser les bases d'une présence commerciale et humaine constante en orbite basse autour de la Terre. De là [...] nous allons renvoyer des astronautes sur la Lune, pas seulement pour laisser derrière eux des traces de pas et des drapeaux, mais pour construire la base dont nous avons besoin, pour envoyer des Américains sur Mars et au-delà», a déclaré le vice-président, qui s'est vu gratifier de chaleureux applaudissements à l'issue de sa tirade.  

L'idée de partir d'une base lunaire, plutôt que de la Terre, pour aller à l'assaut de Mars, semble être dans l'air du temps scientifique. Les agences spatiales européenne et chinoise s'intéressent en effet depuis quelque temps à la Lune, avec l'objectif d'y installer une base permanente pour des explorations plus lointaines. La recherche spatiale américaine a donc pour ambition de leur emboîter le pas, dans ce qui pourrait s'annoncer comme une nouvelle course à la conquête de l'espace. 

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec |francais.rt.com (Photographie d'illustration : Mike Pence devant les participants à la première réunion du National Space Council le 5 octobre. © Jonathan Ernst Source: Reuters )

  Source  ► 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à DocJeanNo®.