L'Iran menace d'écraser les États-Unis s'ils qualifient les Gardiens de la révolution de terroristes

Photographie d'illustration

Téhéran a promis une réaction «décisive et écrasante» contre les Etats-Unis s'ils plaçaient les Gardiens de la révolution islamique sur la liste des organisations terroristes, menaçant de traiter l'armée américaine et Daesh de la même manière.


➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

Alors que Washington envisagerait d'édicter de nouvelles sanctions contre l'Iran, et notamment de placer le corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI) sur la liste des organisations terroristes, selon une source proche du dossier citée par le Financial Times, Téhéran a assuré qu'une telle action ne resterait pas sans conséquences.

«Nous espérons que les Etats-Unis ne feront pas cette erreur stratégique», a confié le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qasemi, le 9 octobre, cité par l'agence de presse iranienne Tasnim. «S'ils la font, la réaction de l'Iran sera ferme, décisive et écrasante», a-t-il menacé, ajoutant que Washington devrait en accepter les conséquences.

Le chef du GRI Mohammad Ali Jafari avait déjà donné le 8 octobre un aperçu des conséquences possibles. Il avait assuré que si le gouvernement américain plaçait le GRI sur la liste des organisations terroristes, le GRI considérerait l'armée américaine de la même manière qu'il considère Daesh partout dans le monde, et particulièrement au Moyen-Orient.

Mohammad Ali Jafari avait en outre expliqué que si ces nouvelles sanctions américaines venaient à être votées, Washington devrait déménager ses bases régionales «au delà des 2 000 kilomètres de portée des missiles iraniens».

Le président américain Donald Trump doit certifier d'ici mi-octobre auprès du Congrès que Téhéran respecte bien ses engagements, censés garantir la nature exclusivement pacifique de son programme nucléaire. Une non certification ouvrirait la voie à la réintroduction de sanctions, pour l'heure levées. Pendant sa campagne et depuis son élection, le président américain a critiqué à maintes reprises l'accord sur le nucléaire signé par le groupe des 5+1 (Chine, France, Russie, Royaume-Uni, Etats-Unis + Allemagne) avec l'Iran en 2015, estimant que c'était le «pire» accord jamais signé par son pays.

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | francais.rt.com (Photographie d'illustration : Défilé du corps des Gardiens de la révolution islamique - Source: Reuters )

  Source  ► 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à DocJeanNo®.