Autriche: Fermeture systématique des mosquées qui ne respectent pas l’Islam autrichien

Photographie d'illustration

Mosquée de l’association « N U R »  ( lumière en arabe) à Linz, une ville du nord de l’Autriche


➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

Le site arabophone Sky news arabic (النمسا-إغلاق-المساجد-لاتلتزم-بـ-الإسلام-الجديد )  rapporte que le gouvernement autrichien a fermé, début octobre 2017,  plusieurs mosquées dans le pays qui ne respectent pas «l’islam à caractère autrichien» selon la formulation officielle d’une loi locale contestée par les Musulmans.

Le ministère de l’intérieur mène actuellement, selon des sources musulmanes à Vienne, une compagne contre  toutes les mosquées qui n’ont pas introduit la langue allemande dans leurs prêches, dans leurs cours sur l’islam et la doctrine  et  dans leurs documents officiels. Leur fermeture prend effet immédiatement.

L’Union turque islamique (Atib), la plus grande fédération de mosquées en Autriche, ainsi que le réseau autrichien de Société civile musulmane (NMZ) ont dénoncé ces « mesures arbitraires ».

Comme le rapporte le site d’information, les autorités ont recensées 16 mosquées en infraction à une loi de 2015 qui n’a pas été appliquée jusqu’ici.

Cette loi fixe les droits et les devoirs des 560.000 musulmans vivant aujourd’hui en Autriche. Elle oblige les imams de parler allemand afin de réduire l’influence de la Turquie et des pays du Golfe sur la communauté musulmane autrichienne.

Des responsables religieux en relation avec les lieux fermées n’ont pas respecter la formation obligatoire en allemand. Une nouvelle mesure introduite  pour empêcher la propagation des courants conservateurs de l’islam venant de l’étranger.

Contrairement à la France, l’Autriche ne permet plus aux gouvernements des pays musulmans d’envoyer des imams.

Une filière dédiée à l’étude de l’islam est  même crée à la faculté de théologie de Vienne, afin de former sur place           «un islam à caractère autrichien», selon les mots du jeune ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration Sebastian Kurz, membre du très conservateur ÖVP, le Parti populaire autrichien.

De même, les imams sont tenus d’affirmer le primat des lois autrichiennes sur les préceptes religieux.

«Notre loi est un exemple en Europe», revendique le ministre de l’Intégration Sebastian Kurz.

Reproduction autorisée avec la mention suivante: © Souhail Ftouh pour Europe Israël

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec © Souhail Ftouh pour Europe Israël | www.europe-israel.org (Photographie d'illustration : Archives )

  Source  ► 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à DocJeanNo®.