Le président Macron «assume sur le fond» ses propos sur les ouvriers de GM&S mais regrette son langage familier

Photographie d'illustration

Selon des proches du président de la République, «assume sur le fond» ses propos tenus en Corrèze tout en reconnaissant qu'il n'aurait pas dû utiliser le mot «bordel», un «mot familier», dans le cadre d'un déplacement officiel.


➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

L'Elysée a fait savoir le 5 octobre, au lendemain de la polémique sur le «bordel» mis selon lui par les ouvriers syndicalistes de GM&S, que le chef de l'Etat «ne retir[ait] rien sur le fond» de ses déclarations faites lors d'une visite à Egletons.

«Il n'emploierait pas, dans un cadre officiel, le mot bordel, qu'il a utilisé dans une discussion officieuse», a néanmoins précisé un proche, cité par l'AFP. Lors d'une visite à Egletons (Corrèze), Emmanuel Macron avait reproché à certains de «foutre le bordel» au lieu de chercher du travail, au moment où des salariés de GM&S manifestaient, provoquant une nouvelle polémique médiatique.

➤➤ A lire aussi : Voulant défendre Macron, Castaner relance la polémique sur le «Bordel» des GM&S

Le 5 octobre au matin, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner est monté au créneau pour défendre Emmanuel Macron . «Je crois qu'on peut être cultivé et parler comme les Français. Je pense qu'on peut aussi avoir l’objectif en politique [...] c'est le cas d'Emmanuel Macron, d’arrêter la langue de bois et d'oser nommer les choses», a-t-il déclaré.

La petite phrase du président avait provoqué la colère d'un certain nombre d'élus de l'opposition , certains parlant de «mépris de classe» à l'encontre des manifestants.

Le 4 octobre, des salariés et anciens employés licenciés de l'équipementier automobile GM&S, ainsi que des élus locaux, avaient été aspergés de gaz lacrymogène par les forces de l'ordre pour avoir voulu interpeller le président sur leur situation.

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | francais.rt.com (Photographie d'illustration : Emmanuel Macron le 4 octobre 2017 Source: Reuters)

  Source  ► 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à DocJeanNo®.