Crise des migrants: La machine à expulser les réfugiés repart « en marche » forcée

Photographie d'illustration

Évacuation du camp de migrants de la porte de la Ch apelle, à Paris, le 18 août. Pour faciliter les expulsions, le gouvernement voudrait passer la durée maximale de rétention administrative de 45 à 90 jours. Magali Bragard


➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

Loin des discours bienveillants de l’année dernière, l’actuel gouvernement met en place avec les Prahda un nouveau système d’hébergement qui tient à l’écart les associations et la justice et facilite le renvoi massif des migrants. Décryptage.

Il y a tout juste un an, plusieurs milliers d’exilés étaient déplacés depuis le bidonville de Calais vers des centres d’accueil et d’orientation (CAO) répartis aux quatre coins de l’Hexagone. S’est ensuivi un vaste élan de solidarité populaire. Dans les zones encore soumises à un afflux important de personnes en quête de refuge, à...

 ►  Lire la suite  



La rédaction Doc Jean-No® - Par : Émilien urbach | www.humanite.fr (Photographie d'illustration : Archives )

  Source  ► 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à DocJeanNo®.