Le site Docjeanno.fr® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno.fr® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Coronavirus


‏ •   LIRE AUSSI : TOUTE L'ACTU SUR LE CORONAVIRUS external link

Humiliées et insultées, des jeunes filles victimes de harcèlement à la prépa de Saint-Cyr

Photographie d'illustration

Le 23 mars, le journal Libération a révélé l'ampleur du sexisme au sein du lycée militaire de Saint-Cyr-l'Ecole. Certaines filles se disent en effet victimes d'humiliations ou de persécutions. Le gouvernement promet d'agir.
Photo : (© Charles Platiau Source: Reuters)


Insultes, humiliations, marginalisation : plusieurs jeunes femmes dénoncent dans Libération le harcèlement moral dont elles ont été victimes à la prépa militaire de Saint-Cyr,voie royale vers une carrière d'officier, déclenchant une vague d'indignation au sein du gouvernement, qui promet de sévir.

C'est une lettre, envoyée en décembre 2017 au président Emmanuel Macron qui lance l'affaire. Dans cette missive, une jeune fille de 20 ans, élève en classe préparatoire au lycée militaire de Saint-Cyr-l'Ecole (Yvelines), confie se sentir «persécutée» par un groupe de garçons, les «tradis».

«J'ai honte d'avoir voulu aller dans une armée qui n'est pas prête à recevoir les femmes», écrit-elle, en dénonçant la misogynie et le sexisme subis quotidiennement par de nombreuses élèves, surnommées les «grosses».

Selon la quinzaine de témoignages publiés le 23 février par Libération, ces «tradis», un petit clan ultraconservateur, sévissent depuis des années en vue de «broyer les ambitions» des jeunes femmes, en concurrence avec eux pour intégrer la prestigieuse Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr à Coëtquidan (Morbihan), qui forme les futurs officiers de l'armée de terre.

«Chez les tradis, les filles de classe prépa sont le diable. Elles sont des pestiférées, les voleuses de concours, qui devraient plutôt s'occuper du foyer, les ennemies à éliminer», témoigne un «tradi» repenti, qui a quitté la prépa en février dernier.

Le gouvernement et l'armée réagissent

«Il est inacceptable au XXIe siècle que des jeunes filles soient l'objet de telles discriminations», a réagi le 23 mars la ministre des Armées Florence Parly au micro de RTL. Elle a   [...]

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

.

 

Sur : docjeanno.fr ® - News Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF...

✎ Blogueur « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Publier un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à docjeanno.fr ® .