Le site Docjeanno.fr® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno.fr® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Coronavirus


‏ •   LIRE AUSSI : TOUTE L'ACTU SUR LE CORONAVIRUS external link

Peu de retombées économiques à attendre de la visite de prince héritier d'Arabie saoudite ?

Photographie d'illustration

Mohamed ben Salmane n'est pas venu à Paris pour sortir son carnet de chèques. En dehors d'une coopération culturelle et diplomatique, le partenariat avec Riyad semble ne plus payer.
Photo : (©faibles-retombees-economiques-visite-mbs-prince-heritier)


L’Elysée a prévenu : il n’y aura pas d’annonce de contrats mirobolants à l’issue de la brève visite officielle du prince héritier d’Arabie saoudite, Mohamed ben Salmane, surnommé MBS, du 8 au 10 avril. Pas de vente de Rafale en vue, donc. D’autant moins que les manifestations qui avaient émaillé le déplacement du prince héritier au Royaume-Uni début mars, lors duquel il avait été reçu au palais de Buckingham par la reine Elizabeth, n’avaient pas empêché la vente de 48 Eurofighter, pour un montant proche de 10 milliards de livres sterling (11,4 milliards d’euros). De côté-là le prince est déjà servi.

En France la moisson s'annonce plus modeste. Tout au plus évoque-t-on la signature d’un contrat de vente, pour quelques centaines de millions d’euros, de navettes rapides pour la marine saoudienne construite par CMN (Constructions mécaniques de Normandie). Cette entreprise qui emploie environ 320 salariés à Cherbourg a été rachetée 1992 par l’homme d’affaires français d’origine libanaise Iskandar Safa, via son fonds Privinvest enregistré à Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis.

D’ailleurs, l’Arabie saoudite n’est plus un eldorado pour les ventes d’armes françaises, qui s’écoulent mieux aux Emirats arabes unis et en Inde. Et la tendance ne semble pas prête de s’inverser. Mohamed ben Salmane a ainsi personnellement demandé (en novembre dernier) et obtenu, après tergiversations début avril, la liquidation d’ODAS, une structure dédiée spécialement aux contrats d’armes vers l’Arabie saoudite et codétenue par l'Etat français (34%) et les grands groupes français de défense (Airbus, Dassault, Nexter, Thales, Naval Group...). Il était reproché à cette structure, entre autres, des liens trop étroits avec l'ex-ministre de la défense Sultan ben Nayef Abdelaziz, qui avait fait 50 ans durant la pluie et le beau temps dans les affaires franco-saoudiennes et avait finalement été décoré de l'ordre de la Légion d'honneur par François Hollande. Une page est donc tournée. D'autant que les doutes de la société civile s'accumulent quant au bien fondé de ventes d'armes à un Etat engagé dans une guerre impitoyable au Yémen, qui a provoqué la pire crise humanitaire mondiale actuelle selon l'ONU.

En revanche, la visite de MBS devrait être l’occasion d’annoncer une extension du partenariat entre Total et la compagnie pétrolière saoudienne Aramco. Mais il ne s’agit pas vraiment d’une surprise qu’aurait facilité ce déplacement. Le groupe Total est en effet présent dans le Royaume saoudien depuis 40 ans.

Enfin, le 10 avril est prévu un sommet économique au Quai d'Orsay, en présence de la crème du patronat français (Patrick Pouyanné de Total, Gérard Mestrallet d’Engie, Sébastien Bazin d’Accor Hotels, Jean-Bernard Lévy président de Vivendi…) et de plusieurs dirigeants saoudiens comme le ministre de l'Energie Khaled al-Faleh ou Ahmed al-Khateeb, patron de la puissante Saudi Arabian Military Industries (SAMI), qui chapeaute la plupart des grands contrats militaires du pays.

L'Arabie saoudite, prête à accueillir les investissements français, pas à sortir son carnet de chèques

Mais hormis quand il faut s’attacher l’amitié des Etats-Unis, principal partenaire stratégique de l’Arabie saoudite au Moyen-Orient, le prince ne signe plus aussi facilement ses chèques. Et même sa   [...]

 

 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

 

Sur : docjeanno.fr ® - News Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF...

✎ Blogueur « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Publier un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à docjeanno.fr ® .