Le site Docjeanno.fr® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno.fr® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Coronavirus


‏ •   LIRE AUSSI : TOUTE L'ACTU SUR LE CORONAVIRUS external link

Pulvérisée, la station spatiale chinoise achève sa course dans le Pacifique

Photographie d'illustration

ESPACE L’engin a fait son retour dans l’atmosphère avec 27 minutes d’avance…
Photo : (Kin Cheung/AP/SIPA)


Ça y est, c’est fait ! La station spatiale chinoise Tiangong-1 s’est désintégrée lundi en plein vol alors qu’elle regagnait la Terre au-dessus du Pacifique, au terme de deux années d’évolution incontrôlée en orbite.

L’engin, en vol incontrôlé depuis 2016, a fait son retour dans l’atmosphère un peu plus tôt que prévu : le CMSEO avait annoncé auparavant que la rentrée vers la Terre s’effectuerait autour de 00h42 GMT, ce qui l’aurait située au-dessus de l’Atlantique sud, au large de Sao Paulo. « La plupart des équipements ont été détruits lors de la phase de rentrée dans l’atmosphère », a assuré le CMSEO dans un communiqué.

Impossible de la voir à l’oeil nu

La station spatiale abandonnée pesait environ huit tonnes mais ne devait pas causer de dégâts en tombant, avait cherché à rassurer la Chine ces derniers jours. Pékin avait même promis un spectacle « splendide », semblable à une pluie de météorites.

Mais au-dessus du Pacifique, il paraissait improbable que quiconque ait pu assister à la scène à l’oeil nu. Avant de regagner le sol, l’engin spatial a survolé la Corée du Nord et le Japon où il faisait déjà jour, réduisant encore la probabilité d’avoir été vu depuis le sol, a souligné pour l’AFP l’astronome Jonathan McDowell, du Centre d’astrophysique Harvard-Smithsonian, aux Etats-Unis. « C’eut été amusant à voir », a-t-il déclaré. « Le bon côté des choses, c’est qu’il n’a pas provoqué de dégâts en tombant. »

Plus de peur que de mal

Les Etats-Unis ont confirmé le retour de l’appareil dans le Pacifique, évoquant cependant un décalage d’une minute par rapport à l’évaluation chinoise, selon le Joint Force Space Component Command (JFSCC), dont le réseau de radars a suivi la trajectoire de l’engin en coordination avec   [...]

 

 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

 

Sur : docjeanno.fr ® - News Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF...

✎ Blogueur « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Publier un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à docjeanno.fr ® .