Le site Docjeanno.fr® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno.fr® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Coronavirus


‏ •   LIRE AUSSI : TOUTE L'ACTU SUR LE CORONAVIRUS external link

SNCF: Les prix des billets de train s'envolent-ils en période de grève?

Photographie d'illustration

CONSOMMATION La SNCF a assuré qu'elle ne gonflera pas les prix au cours de la grève...
Photo : (DAMIEN MEYER / AFP)



  • La SNCF s’est engagée à ne pas faire gonfler les prix.
  • Mais moins de trains circulant en raison des grèves, le quota de places à bas prix est vite éclusé.
  • Du coup, les voyageurs doivent se reporter sur des places à des prix plus élevés.

Sur Twitter, certains usagers de la SNCF​ se plaignent de payer leur billet de train plus cher que d’habitude en raison de la grève. Certains même affirment même que la société ferroviaire fait flamber ses prix pendant cette période pour compenser le manque à gagner des jours de grève. Alors à 20 Minutes, nous avons voulu démêler le vrai du faux.

Tout d’abord, il faut rappeler que sur chaque train, il y a un quota de places peu chères, d’autres à des prix moyens et certaines à des tarifs plus élevés. Or, la SNCF a suspendu la vente de billets le 20 mars pour tous ses TGV et Intercités, (mais pas pour les TER), sur les 12 jours de grève prévus en avril. Et ce, parce qu’elle ne savait pas combien de trains allaient circuler ces jours-là. Donc il n’était pas question de vendre des billets pour des trains qui étaient susceptibles de ne pas rouler.

« On ne peut pas se retrouver avec des tarifs exponentiels »

« Mais 30 % des places étaient déjà vendues et les voyageurs qui avaient réservé tôt avaient obtenu des tarifs à bas prix », explique Bruno Cazeau, président de la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut), « En fonction du nombre de grévistes, on a rouvert des réservations sur certains trains qui pouvaient rouler », nous explique la SNCF. « Mais le quota de places à tarifs préférentiels ayant été souvent atteint, les billets qui sont vendus, le sont à des tarifs moyens voire élevés », indique Bruno Cazeau.

« Mais l’on ne peut pas se retrouver avec des tarifs exponentiels » assure le porte-parole de la SNCF. Une référence à l’affaire du billet de train Calais-Paris à 500 euros qui a défrayé la chronique la semaine dernière. Un prix qui s’expliquait par un bug de l’algorithme du site de la SNCF qui proposait de rallier Calais à Paris en passant par  [...]

 

 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

 

Sur : docjeanno.fr ® - News Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF...

✎ Blogueur « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Publier un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à docjeanno.fr ® .