Le site Docjeanno.fr® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno.fr® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Coronavirus


‏ •   LIRE AUSSI : TOUTE L'ACTU SUR LE CORONAVIRUS external link

Crise politique en Italie: Marine Le Pen (FN) dénonce «un coup d'Etat» de l'UE

Photographie d'illustration

Photo : (© AFP/Archives / Alain JOCARD)


Marine Le Pen a dénoncé lundi "un coup d'Etat" de l'Union européenne en Italie, où le président Sergio Mattarella s'apprête à désigner Carlo Cottarelli, incarnation de l'austérité budgétaire, pour diriger le pays vers de nouvelles élections.

"L'Union européenne et les marchés financiers confisquent à nouveau la démocratie. Ce qui se passe en Italie est un coup d'État, un braquage du peuple italien par des institutions illégitimes. Face à ce déni de démocratie, la colère des peuples grandit partout en Europe !", a écrit la présidente du Front national sur son compte Twitter.

"M. Mattarella se livre à un coup d'État institutionnel, il est normalement le garant des institutions, il doit être au service de la Constitution italienne; il est aujourd'hui au service de l'UE et de la Commission européenne", a déclaré pour sa part sur France 2 le vice-président du Front national Nicolas Bay.

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

Marine Le Pen a dénoncé lundi "un coup d'Etat" de l'Union européenne en Italie, où le président Sergio Mattarella s'apprête à désigner Carlo Cottarelli, incarnation de l'austérité budgétaire, pour diriger le pays vers de nouvelles élections.

"L'Union européenne et les marchés financiers confisquent à nouveau la démocratie. Ce qui se passe en Italie est un coup d'État, un braquage du peuple italien par des institutions illégitimes. Face à ce déni de démocratie, la colère des peuples grandit partout en Europe !", a écrit la présidente du Front national sur son compte Twitter.

"M. Mattarella se livre à un coup d'État institutionnel, il est normalement le garant des institutions, il doit être au service de la Constitution italienne; il est aujourd'hui au service de l'UE et de la Commission européenne", a déclaré pour sa part sur France 2 le vice-président du Front national Nicolas Bay.

"Le M5S et la Lega ont gagné les élections législatives, ils sont parvenus en quelques semaines à un accord complet de gouvernement. Ils ont la légitimité démocratique pour le mettre en oeuvre. M. Mattarella essaie de bloquer ce processus, il provoque une crise politique majeure de toutes pièces", a-t-il poursuivi.

"Est-ce qu'on peut respecter la volonté du peuple italien ? Il s'est exprimé et souhaite en finir avec cette logique d'une Union européenne qui supprime toutes les protections, les régulations, l'austérité imposée, l'immigration massive", a demandé M. Bay. "M. Mattarella voudrait imposer sa vision des choses. Il est président de la République italienne, une mission essentiellement honorifique et institutionnelle, il n'a pas du tout la légitimité pour aller à l'encontre de ce que les Italiens ont décidé au   [...]



 

Sur : docjeanno.fr ® - News Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF...

✎ Blogueur « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr