Le site Docjeanno.fr® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno.fr® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Coronavirus


‏ •   LIRE AUSSI : TOUTE L'ACTU SUR LE CORONAVIRUS external link

Pour Georges Soros, l'Union européenne est en «temps de guerre»

Photographie d'illustration

Photo : (©Reuters/Pool)


A l'occasion de la réunion de l'European Council on Foreign Relations à Paris, le milliardaire hongrois a vivement critiqué la politique d'austérité européenne. Pour lui, mieux vaut laisser filer les déficits, comme en temps de guerre.

Le milliardaire d'origine hongroise George Soros était à Paris ce 29 mai pour livrer son analyse de l'avenir de l'Union européenne, à l'occasion de la réunion annuelle du Conseil européen des relations internationales.

Appelé anglais «European Council on Foreign Affairs» (ECFR), ce think tank, créé en 2007, est une émanation de l'influent et néoconservateur Council on Foreign Affairs (CFR), basé à New York. Et le fondateur de l'ONG Open Society Foundations (OSF), qui chapeaute une myriade d'autres organisations dotées de fonds colossaux et très actives dans le domaine du lobbying politique et sociétal, ne s'est pas montré très optimiste.

« L'Union européenne traverse une crise existentielle »

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

«Tout ce qui pouvait se passer mal s'est passé mal», a-t-il déploré lors d'un discours intitulé : «Comment sauver l'Europe ?» «A travers l'histoire, les dettes nationales ont toujours crû en temps de guerre. Classiquement, augmenter la dette va à l'encontre de cette addiction à l'austérité qui prévaut [aujourd'hui]», a-t-il argumenté, faisant référence à la politique monétaire restrictive de la Banque centrale européenne. «Quand cette capacité peut-elle être utilisée, si ce n'est en temps de guerre ?», s'est interrogé le milliardaire né à Budapest en 1930, alors que plusieurs éléments tendent à démontrer l'ingérence politique d'OSF dans les processus démocratiques de nombreux pays, dont la France et la Russie. Et d'ajouter : «L'Union européenne traverse une crise existentielle.»

Quant aux solutions concrètes, Georges Soros s'est montré plus évasif. «L'UE doit se transformer en une association que des pays comme la   [...]



 

Sur : docjeanno.fr ® - News Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF...

✎ Blogueur « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr