Le site Docjeanno.fr® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno.fr® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Coronavirus


‏ •   LIRE AUSSI : TOUTE L'ACTU SUR LE CORONAVIRUS external link

Allemagne : opposé à la politique migratoire de Merkel, Seehofer menace de démissionner

Photographie d'illustration


Nouveau coup de sang de Horst Seehofer face à la chancelière allemande. Le ministre de l'Intérieur avait fixé un ultimatum... à présent, il doit agir et propose en conséquence de démissionner. Il menace ainsi l'équilibre déjà fragile de la coalition.

Le torchon brûle entre la chancelière allemande et son ministre de l'Intérieur : le 1 juillet, Horst Seehofer a annoncé son intention de démissionner à cause de leurs différends sur la résolution de la crise migratoire en Allemagne.

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

L'homme de 68 ans du CSU bavarois, qui incarne l'aile droite du gouvernement de coalition dirigée par Angela Merkel, a également annoncé qu'il voulait quitter la direction de son parti, selon l'entourage du ministre.

Le 18 juin, Horst Seehofer avait déjà posé un ultimatum à Angela Merkel, avec qui il avait déclaré ne plus pouvoir travailler, exigeant un net durcissement de la politique migratoire allemande. Le ministre de l'Intérieur menaçait alors de fermer les frontières allemandes si un accord sur la crise migratoire n'était pas trouvé avant la fin du mois de juin au niveau européen.

Après le conseil européen des 28 et 29 juin à Bruxelles, qui portait en grande partie sur ce sujet, il semblerait donc que Horst Seehofer n'a pas trouvé l'accord à son goût. Il avait d'ailleurs prévenu : «Si le rejet immédiat des migrants à la frontière n'est pas possible, j'ordonnerai immédiatement à la police de refouler tout individu qu'il ait une interdiction d'entrée ou une interdiction de rester.»

Selon les proches de Horst Seehofer cités par l'AFP, ce dernier estime «ne pas avoir le soutien» nécessaire pour rester et il risque donc de faire voler en éclat cette coalition fragile entre le CDU (chrétien-démocrate) d'Angela Merkel, le CSU (conservateur) et le SPD (social-démocrate).

En fin de journée, le 1er juillet, le CDU est parvenu à faire passer une résolution qui soutient la position d'Angela Merkel sur la crise migratoire. La secrétaire générale du parti, Annegret Kramp-Karrenbauer a déclaré que la formation croyait à la nécessité de trouver une solution européenne au   [...]

 

Sur : docjeanno.fr ® - News Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF...

✎ Blogueur « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr