Le site Docjeanno.fr® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno.fr® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Coronavirus


‏ •   LIRE AUSSI : TOUTE L'ACTU SUR LE CORONAVIRUS external link

Covid-19 : en pleine polémique sur les masques, plus de 3 000 morts en France, dont six médecins

Photographie d'illustration


En pleine polémique sur l’insuffisance de masques en France au moment où le nombre de morts du coronavirus dépasse les 3 000, le président Emmanuel Macron visite ce mardi matin une usine qui en produit près d’Angers (Maine-et-Loire).

Par SudOuest.fr avec AFP

Plus de 3 000 décès en hôpital et plus de 5 000 malades en réanimation comptabilisés lundi soir : l’épidémie de coronavirus continue à mettre à l’épreuve les services hospitaliers français, dans le Grand Est mais aussi désormais en Île-de-France.

"C’est assez choquant pour un soignant de voir un patient encore capable de communiquer et, deux heures après on les envoie en réa car ils manquent d’oxygène et ils commencent à tomber dans une sorte de coma", témoigne un infirmier à Bordeaux, en plein afflux de cas lourds en réanimation (+ 424) en 24 heures.

Selon le dernier bilan, la France compte désormais un total de 44 550, dont 3 024 décès, 5 107 patients en réanimation, 21 008 personnes hospitalisées et 7 924 déclarées guéries.

Le Grand Est et Île-de-France, régions les plus touchées

Le Grand Est, qui a été la première région fortement touchée, enregistrait 3 950 hospitalisations, dont 844 en réanimation et 919 décès à l’hôpital.

Après plusieurs évacuations de malades de la région vers la Nouvelle-Aquitaine, la directrice de l’hôpital de Metz, Marie-Odile Saillard, a exhorté lundi les autorités à lui accorder "douze transferts de patients tous les jours" pour répondre à l’afflux de malades dans des services de réanimation presque saturés. Six patients ont été transférés lundi par trois hélicoptères de l’armée de Terre, depuis Strasbourg vers la Suisse et l’Allemagne.

En région parisienne, "le pic est prévu pour plutôt la fin de la semaine", selon Stéphane Gaudry, professeur de médecine intensive à l’hôpital Avicenne de Bobigny. Des patients devraient aussi être prochainement transférés par train vers des régions moins en tension.

Un sixième médecin décédé

Les soignants sont en première ligne dans cette épidémie qui vient de faucher un sixième médecin, un praticien hospitalier à Metz. "Plusieurs" autres sont en réanimation, selon la direction de l’hôpital.

Depuis le début de l’épidémie, les décès de cinq autres médecins ont été rendus publics : un urgentiste de Compiègne (Oise) le 22 mars, puis le lendemain un gynécologue-obstétricien de 66 ans et un généraliste de 70 ans exerçant tous les deux dans le Haut-Rhin, un des principaux foyers de contamination du coronavirus en France, ainsi que deux   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Retrouvez les articles web sur docjeanno.fr   [...]

Sur : docjeanno.fr ® - News Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF...

✎ Blogueur « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Publier un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à docjeanno.fr ® .