Le site Docjeanno.fr® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno.fr® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Coronavirus


‏ •   LIRE AUSSI : TOUTE L'ACTU SUR LE CORONAVIRUS external link

Covid-19 : le TGV médicalisé transportant des patients alsaciens a quitté Strasbourg pour les Pays-de-la-Loire

Photographie d'illustration


Le TGV médicalisé qui transfère vingt malades alsaciens atteints du Covid-19 vers des hôpitaux des Pays-de-la-Loire a quitté la gare de Strasbourg ce jeudi 26 mars à 11h.

Par Caroline Moreau - france3-regions.francetvinfo.fr

Des mots mêmes du ministre de la Santé, Olivier Véran, cette opération est une « première en Europe ». Afin de désengorger les hôpitaux saturé du Grand Est, un TGV médicalisé a été spécialement affrété pour pouvoir transférer vingt malades alsaciens atteint du Covid-19 et hospitalisés en service de réanimation vers des hôpitaux de la région Pays de la Loire. Parti ce jeudi à 11h de la gare de Strasbourg, il déposera la moitié des patients à la gare d'Angers. Les autres sont attendus en gare de Nantes en fin d'après-midi.

Six malades seront hospitalisés à Angers, six à Nantes, quatre au Mans et quatre à la Roche-sur-Yon. Les hôpitaux des Pays de la Loire, qui disposent normalement de 200 lits de réanimation, ont porté leur capacité à 500 lits. Ce jeudi 26 mars, seuls 75 lits sont occupés - et un patient est mort- c'est pourquoi ils ont proposé d'accueillir les malades du Grand Est.

"Cela n'a jamais été fait à cette échelle", a souligné François Braun, président de Samu Urgences, depuis la gare de Strasbourg, jeudi 26 mars, où est parti le train peu après 11h. Ce TGV est stable, permettant d'effectuer "des gestes de réanimation extrêmement compliqués", a-t-il précisé.

A bord de chaque voiture, du matériel et une équipe médicale composée d'un médecin réanimateur-anésthésiste, d'un interne et de 4 infirmiers pour accompagner les patients. "Au sein de chaque voiture, on va pouvoir positionner quatre patients, qui vont être sur des box séparés. Et chaque box va être équipé du matériel de réanimation comme il le serait dans un service de réanimation classique", explique une soigante.   / …

Retrouvez les articles web   [...]

 

Sur : docjeanno.fr ® - News Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF...

✎ Blogueur « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Publier un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à docjeanno.fr ® .