Dans une barre d'immeuble du Kremlin-Bicêtre : tous flippés par le coronavirus - Plus

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

dimanche 22 mars 2020

Dans une barre d'immeuble du Kremlin-Bicêtre : tous flippés par le coronavirus

Photographie d'illustration


Epidémie oblige, les Français sont contraints de rester chez eux, entre quatre murs, dans l'attente de jours meilleurs. Chacun s'organise, se protège… et cogite. Reportage dans une barre d'immeuble du Kremlin-Bicêtre.

Par Anthony Cortes - www.marianne.net

Retranchée derrière sa porte en bois bouclée à double tour, Paulette avertit : « Il est hors de question que je vous ouvre ! » On aurait eu tort de croire au message inscrit sur le paillasson, qui nous souhaite la bienvenue. Des secondes passent. Elle ajoute et tempère : « Enfin, nous pouvons toujours discuter. Vous dehors, moi dedans. » Et la porte ? Fermée. « Toujours ! » A 76 ans, en pleine épidémie de coronavirus, cette retraitée ne sort plus de chez elle. Déjà une semaine qu'elle n'a pas quitté le cinquième étage du 44, rue Danton, dans sa ville de toujours, le Kremlin-Bicêtre, dans le Val-de-Marne, au sud de Paris.

La dernière fois, c'était pour rejoindre le Club Lacroix, une association du troisième âge de la commune. « J'ai une amie qui a attrapé le virus, rapporte-t-elle. C'est plus prudent de rester là. Et à la télé, ils disent : “au-cun-ris-que !”» Alors, elle obéit. « Heureusement », la Ville a mis en place un « service de livraison d'emplettes ». C'est ainsi que Paulette s'alimente encore. Son corps est nourri grâce à ce dispositif, et son esprit avec la télévision, dont Cet article est reservé aux abonnés Il vous reste 93% à lire.   / …

Retrouvez les articles web   [...]

 

Bas Pub