Confinement : Le Président Macron a écouté un mathématicien, Ferguson, et il a ruiné la France - Plus

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

mardi 14 avril 2020

Confinement : Le Président Macron a écouté un mathématicien, Ferguson, et il a ruiné la France

Photographie d'illustration


Comment Emmanuel Macron a-t-il été trompé par les « prédictions » de décès liés au Coronavirus et donc sur les mesures à prendre et le désastreux confinement généralisé ?

Par : Nicole Delépine - ripostelaique.com

Danger d’une politique sanitaire confiée aux chercheurs et non aux médecins. Simulation n’est pas réalité ni science, plutôt science-fiction et film catastrophe.

La vraie médecine (hippocratique) est basée sur un mélange harmonieux d’expérience clinique et de connaissances scientifiques. La médecine « scientifique » quantitative déshumanisée que tentent d’imposer depuis une trentaine d’années ses partisans oublie les caractères fondamentaux des hommes, tous différents, tous uniques et hautement adaptatifs. Cette approche « scientifique » éloigne de plus en plus de sa réflexion les apports de la médecine clinique pratiquée en colloque singulier au lit du patient et en consultations depuis Hippocrate.

L’intelligentsia omniprésente sur les plateaux de télévision ignore et méprise les vrais docteurs, qualifiés « médecin de terrain » [4] et s’étonne de les voir disparaître. Elle est constituée d’une nébuleuse de « scientifiques » de divers disciplines, sociologues, mathématiciens, méthodologues, ingénieurs, économistes de la santé, et de quelques médecins de santé publique ou de laboratoires (qui traitent des chiffres, des chromosomes, des virus et des bactéries, des actes et de la tarification à l’activité, mais rarement des malades en chair et en os).

En témoignent les orateurs des séminaires consacrés à l’avenir de la « médecine » ou du système de santé, parmi lesquels les vrais docteurs, ceux qui côtoient quotidiennement la sueur, le sang, la joie, la souffrance et la mort des patients, se comptent sur les doigts de la main.

Cette évolution, née dans le tournant thatchérien de l’économie occidentale à partir des années 83-84, a été construite dans le but de contrôler les coûts, de baser le management sur la notion de coût-efficacité, de benchmarking, bref de gérer la santé comme une entreprise marchande.

La crise sanitaire actuelle représente un véritable crash-test des systèmes de santé européens où le nombre de victimes objective dramatiquement le degré de destruction des systèmes de santé par ceux qui ont obéi aux injonctions de Bruxelles pour faire un maximum d’économies, en France, Belgique, Grande-Bretagne, Italie et   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Retrouvez les articles web sur docjeanno.fr   [...]

Bas Pub