Le site Docjeanno.fr® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno.fr® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Coronavirus


‏ •   LIRE AUSSI : TOUTE L'ACTU SUR LE CORONAVIRUS external link

Confinement - Marseille : rien ne les arrête ! Des migrants montent une association pour dénoncer les violations de leurs droits

Photographie d'illustration


Allocations interrompues, absence de logement ou courriers égarés : un groupe de migrants marseillais a lancé une association afin de dénoncer de sérieux manquements à leurs droits, lesquels sont, disent-ils, d'autant plus bafoués avec le confinement décrété pour lutter contre le coronavirus. En un mois d'existence, l'association compte plus d'une centaine de membres.

Par : infomigrants.net /fr > Source

"Cela ne pouvait pas mieux tomber". C'est dans une France en pleine situation inédite de confinement qu'un groupe de migrants vivant à Marseille a annoncé la création d'une association pour dénoncer des atteintes à leurs droits. "Nous avons peur qu'avec le confinement, nos droits soient encore plus bafoués car nous ne sommes pas vraiment une priorité pour les autorités, tout est en suspens, toutes les démarches prennent plus de temps ou tombent aux oubliettes", rapporte Fatou, porte-parole de l'association, jointe par InfoMigrants.

Le problème n'est toutefois pas nouveau. Depuis plusieurs mois déjà, "l’accès à certains de nos droits de base est mis en difficulté par la dégradation des conditions d’exécution des missions de la SPADA de Marseille, gérée par l'association Forum Réfugiés qui opère comme sous traitant de l'Ofii pour les questions de domiciliation, les récits d'asile ainsi que l'accompagnement social et juridique", écrivent les migrants dans un communiqué diffusé début avril. En un mois d'existence, l'association compte déjà plus de 100 membres.

Ils affirment également que la dégradation de leur accès aux droits s'est intensifiée depuis le mois de novembre. "Cela s’est en particulier traduit par des manquements dans la distribution des courriers recommandés de plus d’une centaine de demandeurs et demandeuses d’asile, lesquels contenaient les décisions de l’Ofpra." Une situation qui n'a toujours pas trouvé de solution, "impactant en premier lieu ces personnes qui n’ont pu effectuer leur recours à la CNDA dans les délais impartis", explique le président de l'association, Amadou Diallo. Ces mêmes personnes ont également vu, par effet boule de neige, la suspension de leur Allocation de demande d’asile (ADA).

"Il n'y a aucune rupture pour ceux qui ont droit à la carte ADA pendant le confinement", assure Didier Leschi, directeur de l'Ofii, contacté par InfoMigrants. "Ceux qui rencontrent des difficultés avec leur carte ADA peuvent s'adresser à nos directions territoriales qui restent ouvertes partout en France. Elles reçoivent, chaque jour, un petit nombre de personnes qui se retrouvent sans carte parce qu'elle ont tapé trois fois le mauvais code, par exemple", ajoute le directeur. Pour lui, le travail effectué par Forum Réfugiés à Marseille est "excellent". De son côté, la préfecture des Bouches-du-Rhône, également contactée par InfoMigrants, indique que l'Association des usagers de la SPADA de Marseille "a déjà sollicité la direction territoriale de l'Ofii" et que "des réponses ont été apportées à cette association sur les situations individuelles soulevées qui portaient sur les conditions de versement de l'ADA.

L'association confirme qu'une solution a pu être récemment apportée à trois cas sur six ayant été pointés dans une lettre adressée le 31 mars à la directrice territoriale Marseille de l'Ofii. Ce qui est loin d'être suffisant pour l'association qui dénonce, plus largement, une politique "visant à la coupure des droits, dans le contexte actuel, alors que la plupart des demandeurs et demandeuses d’asile de   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Retrouvez les articles web sur docjeanno.fr   [...]

Sur : docjeanno.fr ® - News Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF...

✎ Blogueur « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

1 commentaires :

  1. Malheureusement ,nous avons aussi un vie ,des enfants une famille, mais nous sommes chanceux d'être en France . le résultat de l'émigration , est là . des gens par terre dans les rues crèvent .la drogue dans la rue ,les terroristes, la délinquance , la fraude internationale , c'est quoi les droits de l'hommes ,qui encourage tous ces intolérables méfaits ,les politiques qui n'agisses pas , la justice laxiste . stop ont va être obligés ,de ce prononcer, et là cela va faire tout drôle .

    RépondreSupprimer

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à docjeanno.fr ® .