Coronavirus : Après sa condamnation, Amazon menace de suspendre son activité en France - Plus

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

mercredi 15 avril 2020

Coronavirus : Après sa condamnation, Amazon menace de suspendre son activité en France

Photographie d'illustration


Condamné pour ne pas avoir respecté les mesures sanitaires dans ses entrepôts, Amazon menace de suspendre son activité à France, a indiqué le géant du commerce dans un communiqué.

Par : Maxime Gil - actu.fr

La sanction prononcée par le tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine) ne passe pas auprès d’Amazon . Mardi 14 avril 2020, le géant du commerce en ligne a été condamné par la justice à limiter son activité aux marchandises essentielles, soit les produits alimentaires, d’hygiène et médicaux. Une condamnation prononcée après le non-respect des mesures sanitaires dans les divers entrepôts de la firme en France.

Amazon assure avoir mis en place des mesures sanitaires

Silencieux depuis hier, Amazon a finalement communiqué mercredi 15 avril à la mi-journée, se disant « perplexe » suite à la décision du tribunal, « compte tenu des preuves concrètes qui ont été apportées sur les mesures de sécurité mises en place pour protéger nos employés. »

L’entreprise américaine assure pourtant contrôler la température de ses salariés, distribuer des masques et renforcer la distanciation sociale, le tout sous l’approbation d’experts de santé et de sécurité.

Des éléments qui n’ont pas convaincu le tribunal. En réponse, Amazon menace :

" Notre interprétation suggère que nous pourrions être contraints de suspendre l’activité de nos centres de distribution en France. "

« Restreindre fortement un service qui est devenu essentiel »

Si l’entreprise réfléchit à faire appel, elle n’exclue pas de « restreindre fortement un service qui est devenu essentiel pour les millions de personnes qui souhaitent avoir accès aux produits dont ils ont besoin pendant cette crise » si elle n’est plus habilitée à exploiter ses centres de distribution.

Amazon envisage donc un arrêt de son arrêt durant le confinement mais met en avant l’emploi pour convaincre la justice de maintenir son activité, alors qu’environ 10 000 personnes sont employées dans les six entrepôts de la société, en France : « Actuellement, nous continuons à opérer dans le pays et faisons tout notre possible pour maintenir le niveau de   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Retrouvez les articles web sur docjeanno.fr   [...]

Bas Pub