Le site Docjeanno.fr® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno.fr® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Coronavirus


‏ •   LIRE AUSSI : TOUTE L'ACTU SUR LE CORONAVIRUS external link

Coronavirus : Ces morts à domicile dont Salomon ne parle jamais

Photographie d'illustration


2020 : L’ANNÉE DES MASQUES

Le croque-morts Salomon se garde bien de nous parler de ces morts « invisibles » dans sa comptabilité mortifère :

Par : J. Sobieski et D. Moulins - ripostelaique.com

« Combien sont-ils, ces patients décédés du Covid-19 ? Plusieurs centaines ? Milliers ? Si chaque soir Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, dénombre les décès en milieu hospitalier et dans les établissements médico-sociaux, jamais il ne fait mention de ces femmes, de ces hommes qui meurent chez eux. Or, comment ne pas s’interroger, à la lumière des chiffres rendus publics par l’Insee, ce vendredi 10 avril ? En mars, la mortalité à domicile, toutes causes confondues, a bondi de 9,8 % sur tout le territoire, par rapport au même mois de 2019, avec des pics à 44 % pour l’Île-de-France et 32 % pour la région Grand Est, régions par ailleurs durement frappées par le Coronavirus. »

Peut-être à rapprocher de cet article de Mediapart de septembre 2018 :

« « L’or gris » de nos aïeux (avant de devenir le nôtre…) fait le bonheur des actionnaires, tandis que les retraités souffrent et les personnels trinquent – et réciproquement. Hier, une enquête édifiante d’Envoyé Spécial (à revoir sur Internet) sur le fonctionnement des Ehpad privés, qui confirme une fois de plus que les retraités sont avant tout vus par le secteur privé comme de merveilleuses vaches à lait destinées à rémunérer grassement (11,8 % de taux annualisé sur 5 ans annoncé par Korian, l’un des « leaders » de ce « marché » à ses actionnaires).

Comment arrivent-ils à de tels rendements? Simple comme bonjour : en « essorant » littéralement les familles et le personnel.

Les familles payent des sommes énormes, qui devraient en principe être dédiées à ce qu’on appelle « l’hôtellerie et l’accompagnement », puisque l’État et les départements financent les personnels soignants et le fonctionnement correspondant, comme l’explique le reportage.

Tout est donc bon pour tirer le maximum de profit des 100 € quotidiens (en moyenne, mais ça peut être aussi beaucoup plus) payés par chaque résident : réduction au maximum du coût des repas (un cuisinier explique ainsi que le coût des ingrédients des 4 repas quotidiens d’un « pensionnaire » (ou faut-il lire « prisonnier »?) est de… 4,20 €! » « Mais là encore, que fait le législateur ? Où est la volonté politique ? Car il y serait possible de prendre des mesures pour empêcher le sous-équipement, les sous-effectifs (relevés dans un rapport parlementaire : comparativement aux Ehpad privés à but non lucratif, et aux Ehpad publics, les Ehpad privés à but lucratif sont en moyenne en sous-effectif de 25 %…). D’ailleurs, il est assez mordant de noter que la   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Retrouvez les articles web sur docjeanno.fr   [...]

Sur : docjeanno.fr ® - News Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF...

✎ Blogueur « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Publier un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à docjeanno.fr ® .