Coronavirus : Si le président Macron était un homme, un vrai, voilà ce qu’il dirait aux Français - Plus

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

jeudi 9 avril 2020

Coronavirus : Si le président Macron était un homme, un vrai, voilà ce qu’il dirait aux Français

Photographie d'illustration


Macron : j’ai fait un rêve... par Christine Tasin

Macron doit s’adresser aux Français jeudi soir…


Boutique en ligne - Profitez d'une large gamme de produits : Amishop.fr

Par : Christine Tasin - ripostelaique.com

Et si, et si… un pot de fleurs lui tombait sur la tête avant ? Et si une bonne fée, d’un coup de baguette magique, transformait le technocrate mondialiste en chef de guerre, en amoureux de sa patrie ? Que dirait-il, alors ?

Mes chers compatriotes, je viens vous demander pardon. Mille pardons. Même si je sais que vous aurez du mal à me pardonner et que nombre d’entre vous ne le pourront jamais. Je ne leur en veux pas, je les comprends.

Je pourrais, bien sûr, vous demander pardon pour tout ce que je vous fais subir depuis que j’ai eu le malheur d’entrer dans le gouvernement Hollande, depuis que j’ai eu le malheur (pour vous, moi j’y ai trouvé de grands plaisirs et de nombreux avantages…) d’être élu à la tête de la France, il y a presque 3 ans.


Boutique en ligne - Profitez d'une large gamme de produits aux meilleurs prix .

Je le pourrais, mais il faudrait que j’occupasse les ondes pendant plusieurs heures, j’ai tant à me faire pardonner… je vous lasserais et vous n’auriez pas la patience d’écouter l’essentiel. L’essentiel, c’est ici et maintenant, parce que nous sommes en guerre, comme je vous l’ai dit il y a quelques semaines.

Je suis venu, en ce 9 avril 2020, reconnaître devant vous que je suis un piètre chef de guerre. Pire, je ne suis pas un chef de guerre, pas du tout. D’ailleurs, la guerre, je ne l’ai jamais faite, même en rêve, je n’ai même pas fait de service militaire, c’est dire. Or, comment prétendre à la magistrature suprême d’un pays si on n’est pas un chef de guerre ?

Je ne suis pas de la trempe dont on fait les de Gaulle, les Jean Moulin, les Manouchian, les Salan, ni les Trump, les Orban, les Poutine, les Salvini sans doute…   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Retrouvez les articles web sur docjeanno.fr   [...]

Bas Pub