Covid-19 en Iran : des images satellite suggèrent un nombre de victimes minimisé - Plus

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

vendredi 10 avril 2020

Covid-19 en Iran : des images satellite suggèrent un nombre de victimes minimisé

Photographie d'illustration


Des images publiées par le « New York Times » semblent montrer l’excavation de fosses communes dans un vaste cimetière au nord de Qom.


Boutique en ligne - Profitez d'une large gamme de produits : Amishop.fr

Par : Timothée Vilars - www.nouvelobs.com

L’Iran passe à la vitesse supérieure pour endiguer la progression de la maladie : les forces de sécurité viennent de recevoir l’ordre, ce vendredi 13 mars, de « vider les magasins, les rues et les routes » dans les 24 heures. « Au cours des dix prochains jours, l’ensemble de la nation iranienne sera surveillée, soit à travers le cyberespace, soit par téléphone et si nécessaire, en personne », a affirmé, martial, le chef d’état-major Mohammad Hossein Baqeri, qui promet : « Les personnes soupçonnées d’être malades seront identifiées. »


Boutique en ligne - Profitez d'une large gamme de produits aux meilleurs prix .

L’Iran est officiellement le troisième pays le plus touché au monde par la pandémie de coronavirus, derrière la Chine et l’Italie, avec un dernier bilan de 11 300 cas et 514 morts. Mais des éléments permettent de douter de la vraisemblance du bilan humain annoncé par le régime. Une vingtaine de députés, mais aussi des responsables gouvernementaux et des anciens officiels ont été touchés par la maladie ; certains en sont morts. De manière exceptionnelle, l’Iran a également appelé jeudi le Fonds monétaire international à l’aide, demandant le déblocage urgent d’une enveloppe de 5 milliards de dollars.

Des tranchées à Qom

Des images satellite publiées jeudi par le « New York Times » puis par le « Washington Post » montrent l’évolution de la physionomie du principal cimetière de Qom, une ville sainte du chiisme au sud de Téhéran. Ces images montrent notamment deux tran­chées d’une longueur d’environ 100 mètres, dont l’excavation commence dès le 21 février avant de s’étendre rapidement.

Entre le 1er et le 8 mars, l’activité humaine semble s’accroître dans l’enceinte du cimetière, avec la présence de véhicules. Un analyste de la société Maxar Technologies, basée dans le Colorado et qui a fourni ses images au « Washington Post », estime que la taille des tranchées et leur vitesse d’excavation correspondent à des pratiques d’inhumations à la va-vite. Il pointe également la présence d’un stock de chaux, matière utilisée pour accélérer la décomposition des   LIRE L'ARTICLE COMPLET

Retrouvez les articles web sur docjeanno.fr   [...]

Bas Pub